Modifié le 26 août 2015 à 22:48

Essais sur le système nerveux plus probants sur les primates que les rats

La structure nerveuse des rats est très différente de celle des primates.
La structure nerveuse des rats est très différente de celle des primates. [ - ]
Les primates sont de meilleurs modèles d'étude que les rats dans la recherche sur la paraplégie. Selon une étude suisse, une moelle épinière endommagée se régénère plus vite chez les primates et les humains.

Des chercheurs suisses ont étudié de quelle façon 400 patients souffrant de telles lésions récupèrent. Ces derniers, ainsi que les primates, ont gagné davantage de motricité que les rongeurs, constatent les scientifiques dans la revue Science Translational Medicine.

"C'est parce que les bases neurologiques sont fondamentalement différentes chez les rats", explique l'Ecole Polytechnique de Lausanne (EPFL).mercredi.

Motricité fine

Chez les rats, la voie dite "pyramidale", qui contient les nerfs moteurs, ne passe qu'à travers un côté de la moelle épinière. Chez les primates, et donc aussi chez l'humain, celle-ci s'est dédoublée au cours de l'évolution et se trouve maintenant des deux côtés de la moelle.

Même si les rats réussissent à remarcher sur des sols plats, les humains et les primates récupèrent leur motricité fine, parvenant à se saisir d'objets. Si la lésion se trouve qu'à un seul côté de l'épine dorsale, la différence est encore plus flagrante, selon les chercheurs.

ats/fisf

Publié le 26 août 2015 à 22:36 - Modifié le 26 août 2015 à 22:48