Modifié le 27 août 2015 à 19:37

Les fleurs sont efficaces pour protéger les champs contre les parasites

Les participants au grand débat de Forum sur l'immigration en direct de Morges.
Elections fédérales : le débat de Forum sur l’immigration Forum / 32 min. / le 27 août 2015
Les fleurs au bord des champs agricoles servent pas qu'à la biodiversité: elles protègent aussi les cultures contre les parasites. Les paysans pourraient en tirer un rendement amélioré, selon Agroscope.

L'aménagement de bandes fleuries peut accroître le rendement, font remarquer les chercheurs réunis autour de Matthias Tschumi du centre fédéral Agroscope de Zurich.

Dans le cadre d'expériences sur le blé d'hiver et son parasite principal, le léma à pieds noirs, les scientifiques ont semé une bande large de trois mètres le long de quinze champs avec une combinaison de fleurs attirant particulièrement coccinelles et autres mouches. A l'inverse, quinze autres prés n'ont pas été dotés de fleurs.

Baisse des dégâts de 60%

Ces insectes bienfaisants et assidus ont réduit de 40% la densité des larves de lémas à pieds noirs par rapport aux étendues sans bandes fleuries, et même de plus de 50% les populations de parasites adultes. Les champs n'ont pas été traités à l'aide de pesticides.

Le blé d'hiver a subi 60% de dégâts en moins, constatent Agroscope et l'Université de Coblence-Landau (D) dans les Proceedings B de la Royal Society britannique.

ats/ebz

Publié le 26 août 2015 à 08:32 - Modifié le 27 août 2015 à 19:37