Modifié

La Nasa a découvert une nouvelle exoplanète semblable à la Terre

Des chercheurs de la NASA ont découvert une planète ressemblant à la Terre [RTS]
Des chercheurs de la NASA ont découvert une planète ressemblant à la Terre / 12h45 / 1 min. / le 24 juillet 2015
Des astronomes ont découvert une exoplanète qui pourrait être la plus similaire à la Terre jamais observée, a annoncé la Nasa jeudi. Cette planète est située en orbite autour d'une étoile lointaine.

L'exoplanète découverte est à la même distance de son étoile que la Terre du Soleil: il pourrait ainsi être possible d'y trouver de l'eau à l'état liquide qui permettrait l'existence de la vie.

Située à 1400 années-lumière de la Terre, cette exoplanète baptisée Kepler 452b orbite une étoile dont les caractéristiques sont aussi très similaires à celles du soleil. Ainsi, cette étoile est seulement 10% plus grosse et 10% plus brillante que notre soleil, mais elle est 1,5 milliard d'années plus ancienne.

Combien de planètes habitables pourraient exister

La découverte de Kepler 452b "nous permet de progresser pour savoir combien de planètes habitables pourraient exister" dans notre galaxie, relève Joseph Twicken, le responsable scientifique de la mission Kepler et chercheur au SETI, l'Institut de recherche d'intelligence extraterrestre.

Kepler 452b fait partie de douze nouvelles exoplanètes figurant dans le catalogue des découvertes du télescope Kepler.

afp/tmun

Publié Modifié

Les spécificités de Kepler 452b

Kepler 452b a un rayon 60% plus grand que celui de la Terre et a de grandes chances d'être rocheuse avec une atmosphère épaisse et une grande quantité d'eau. Elle pourrait connaître aussi une activité volcanique, selon ces astronomes.

Kepler, une mission de 600 millions de dollars, a scruté plus de 150'000 étoiles après son lancement en 2009 à la recherche de planètes au-delà de notre système solaire.

Le télescope spatial est tombé en panne mi-2013 quand deux de ses gyroscopes ont cessé de fonctionner. Les exoplanètes évoquées jeudi par la Nasa avaient été observées avant que Kepler ne tombe en panne.