Modifié le 06 juillet 2015 à 12:26

De fortes températures sont peu favorables à l'électricité solaire

Panneaux solaires
L'efficacité d'une cellule photovoltaïque dépend de la température. [Christian Beutler - ]
Alors que, paradoxalement, la canicule actuelle ne favorise pas la production d'électricité solaire, l'EPFL cherche à améliorer le solaire pour l'eau chaude qui pâtit aussi des pics de chaleur.

Si la production d'électricité par des panneaux solaires dépend à l'évidence d'un ensoleillement généreux, la canicule vient plutôt perturber cette production énergétique.

"Il fait beau, mais comme il fait très chaud, on produit un peu moins", explique Patrick Schaub, analyste aux Services industriels genevois. L'efficacité de la cellule dépend en effet de la température: plus celle-ci augmente, plus l'efficacité baisse à cause de l'agitation thermique à l'intérieur du matériau.

Des températures de 180 degrés

De son côté, l'EPFL cherche à perfectionner les capteurs solaires thermiques (eau chaude). En été, ils surchauffent et fournissent trop de chaleur, dont on ne sait que faire.

La haute école développe ainsi un matériau intelligent qui se débarrasserait de l'énergie excessive en rayonnant, comme le ferait un miroir.

Plusieurs fois par été, les capteurs, les réservoirs ainsi que les autres éléments des panneaux solaires doivent encaisser des températures de 180 degrés.

>> Lire aussi La Suisse a connu l'une des journées les plus chaudes de son histoire

ats/kg

Publié le 06 juillet 2015 à 11:30 - Modifié le 06 juillet 2015 à 12:26