Modifié

Un site pour connaître les données que l'on fournit aux services "cloud"

Nos images et documents PDF fournissent des informations temporelles et de localisation parfois très détaillées. (Photo d'illustration) [ABO / Science Photo Library]
Nos images et documents PDF fournissent des informations temporelles et de localisation parfois très détaillées. (Photo d'illustration) [ABO / Science Photo Library]
Un site développé par des chercheurs de l'EPFL permet de savoir quelles données personnelles l'internaute transmet lorsqu'il accepte les conditions d’utilisation de différentes applications.

Des sites aussi populaires que Google Drive ou Dropbox ont en général des règles de confidentialité strictes, mais ils servent bien souvent de plateforme à de nombreuses autres applications annexes qui fournissent des services dans le cloud, tels que le traitement d’images, l’archivage ou le stockage de documents.

Un tiers peut alors notamment savoir quels sont les interlocuteurs privilégiés de l'usager, avoir des relevés de géolocalisation, ou connâitre les grands thèmes abordés dans ces échanges.

Des données nécessaires ou superflues

Pour permettre de mieux connaître les risques et de les gérer, des chercheurs du Laboratoire de systèmes d’information répartis de l’EPFL (LSIR) ont mis au point un outil gratuit.

En anglais, le site est disponible dès maintenant."Parmi les données accessibles, on peut encore découvrir quelles sont celles dont la prestation a véritablement besoin pour fonctionner et celles qui sont superflues", indique l'institution.

afp/sp

Publié Modifié

Des problèmes dans la moitié des applications

Les chercheurs ont analysé plus de septante applications annexes, proposées sur deux plateformes actives sur le cloud: Google Drive et Dropbox. Les résultats ont montré que près de la moitié d’entre elles posent ce type de problèmes de confidentialité.