Modifié le 18 mai 2015 à 18:12

Un drone de poche qui se déplie seul en une fraction de seconde

Le drone tient dans la main
Le drone tient dans la main [ - LIS, EPFL, NCCR Robotics]
Un équipe de chercheurs de l'EPFL et du Pôle de recherche national en robotique a mis au point un drone léger qui se déploie et prend son envol en un tiers de seconde.

D'habitude, les robots aériens utilisent des rayons laser ou des annexes amovibles qui demandent une manipulation de l'usager, a précisé l'équipe lundi.

L'astuce pour permettre un dépliage autonome est intrinsèque à l'appareil: la force générée par les hélices enclenche le mouvement de rotation des bras du drone. Lorsque les bras sont en extension complète, leur partie supérieure se rabat horizontalement et verrouille le segment.

Une technique inspiré de l'origami

Le tout est maintenu par un système de petits aimants, inspiré de l'origami. Cette même structure a permis aux chercheurs de réduire le volume de l'appareil à environ un tiers de celui des quadrotors (robots aériens comportant quatre rotors pour sa sustentation) avec un poids similaire.

Quant au repliage, il est encore manuel, mais une version sans aide est à l'étude.

Le drone sera présenté lundi prochain à l'International Conference on Robotics and Automation à Seattle, qui rassemblera 2000 spécialistes de robotique.

>>Les chercheurs expliquent leur objet:

ats/sp

Publié le 18 mai 2015 à 17:24 - Modifié le 18 mai 2015 à 18:12