Modifié le 09 février 2015 à 19:21

Une start-up de l'EPFL reçoit un million de dollars pour son drone

Gimball peut être envoyé dans des endroits difficiles d’accès (ici en 2013 lors d'une exposition à Tokyo).
Gimball peut être envoyé dans des endroits difficiles d’accès (ici en 2013 lors d'une exposition à Tokyo). [Yuya Shino - ]
Prévu pour les sauvetages, le drone Gimball a remporté un concours lancé par le gouvernement des Emirats arabes unis, permettant à ses inventeurs d'empocher un million de dollars, a annoncé lundi l'EPFL.

Avec son drone Gimball, la start-up Fliability a conquis le jury du concours "Drones for good", lancé par le gouvernement des Emirats arabes unis.

L'entreprise a remporté un million de dollars avec son engin volant prévu pour des missions de sauvetage, a annoncé lundi sa maison-mère, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

La somme allouée, remise en présence de l’émir de Dubaï, servira à la commercialisation de l'appareil, a annoncé le CEO Patrick Thévoz.

Passe-partout

Inspiré des insectes, Gimball peut pénétrer dans des espaces étroits. Grâce à sa petite cage qui l'entoure, il ne craint pas les collisions et peut rebondir.

L’engin volant peut ainsi être envoyé dans des endroits difficiles d’accès en cas de catastrophe, par exemple pour filmer l’environnement et donner de précieuses informations aux sauveteurs.

ats/bri

Publié le 09 février 2015 à 19:12 - Modifié le 09 février 2015 à 19:21