Modifié

La moitié des espèces d'arbres menacées de disparition selon la FAO

La FAO lance un appel urgent pour une meilleure gestion des forêts au plan mondial. [LAURENT GILLIERON - Keystone]
La FAO lance un appel urgent pour une meilleure gestion des forêts au plan mondial. [LAURENT GILLIERON - Keystone]
Sans une meilleure gestion des forêts, la moitié des espèces d'arbres du monde risquent de disparaître, selon l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).

La moitié des espèces arborescentes utilisées dans le monde sont menacées. Elles sont victimes de la surexploitation, de la conversion des forêts en pâturages et terres agricoles et du changement climatique, selon la FAO.

L'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation présentait mardi à Rome son premier rapport sur "L'Etat des ressources génétiques forestières mondiales".

Selon le texte, seules 700 espèces sur les 80 à 100'000 estimées dans le monde font l'objet d'une amélioration active par la sélection et la reproduction

Mesures urgentes

Les forêts contribuent pourtant au renforcement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté par la fourniture de miel, légumes-feuilles, fruits, graines, noix, racines, tubercules et champignons.

La FAO appelle à des mesures urgentes pour améliorer la gestion des forêts et juge vital de concevoir et de renforcer des programmes nationaux de semences pour garantir la disponibilité en semences forestières.

ats/pym

Publié Modifié