Publié le 21 novembre 2018 à 09:06

Les conseils pour se protéger contre les escroqueries en ligne

Les dénonciations pour arnaques virtuelles sont en hausse en Suisse.
Les dénonciations pour arnaques virtuelles sont en hausse en Suisse. [Gaetan Bally - Keystone]
Le nombre d'actes de criminalité sur internet a augmenté de 12% en Suisse en 2013. Voici quelques conseils pour se prémunir des attaques virtuelles.

Le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI) a enregistré une augmentation de 12% des dénonciations, notamment concernant les délits économiques en ligne. Pour le service spécialisé, les escroqueries deviennent de plus en plus sophistiquées et élaborées. Pour s'en prémunir, la vigilance est de mise.

Lire: La criminalité sur internet a augmenté en Suisse en 2013

- Protéger son ordinateur

La façon la plus efficace de se protéger des pirates est d'installer un logiciel de sécurité internet (antivirus, pare-feu) et de diagnostiquer régulièrement son ordinateur. Il est important de toujours installer les mises à jour proposées par le système d'exploitation, le navigateur internet et l'antivirus.

Par sécurité, les données sensibles peuvent être copiées sur un périphérique externe (disque dur, clé USB, CD-ROM,...)

- Protéger ses mots de passe

Un mot de passe doit être conçu de manière à ce que personne ne puisse le deviner ou le pirater (exemple à bannir: "123456", date de naissance, noms de parents...). La longueur optimale est de huit signes formant un mélange de lettres, de chiffres et de signes spéciaux.

Il ne doit jamais être communiqué à des tiers. Un fournisseur de services sérieux ne demande jamais cette information par e-mail ou téléphone.

Un mot de passe ne doit en aucun cas être sauvegardé sur l'ordinateur. Il est conseillé de refuser l'enregistrement automatique sur le navigateur internet et de changer ses accès régulièrement.

La tendance au vol de mot de passe sur internet est en forte hausse
19h30 - Publié le 27 mai 2013

Voir aussi dans le dossier RTSDécouverte: Comment naviguer de manière sécurisée ou crypter ses e-mails ?

- Sécuriser ses transactions en ligne

Avant toute opération financière en ligne, il est nécessaire de vérifier que l'adresse internet est sécurisée. Si tel est le cas, elle commence toujours par https:// au lieu de http:// et un cadenas s'affiche sur le navigateur. En cas de doute, contacter la hotline de l'établissement bancaire ou du service utilisé.

Ne pas faire de transaction bancaire sur un réseau wifi non-sécurisé.

Après l'opération, fermer correctement sa session de e-banking et effacer les fichiers internet temporaires enregistrés par le navigateur, voire téléchargés dans l'ordinateur.

Le e-banking: une solution économique et sécurisée?
A Bon Entendeur - Publié le 06 mars 2012

- Repérer les tentatives de hameçonnage

Les tentatives d'obtention de données sensibles d'internautes a triplé par rapport à 2012. Pour éviter les tentatives de hameçonnage, mieux vaut rester suspicieux quant aux e-mails reçus, même s'ils proviennent de contacts ou de sociétés connues, car les pirates sont capables de reproduire des sites web existants pour piéger leurs victimes.

Les conseils en vidéo de l'expert en cyber-sécurité Pierre Siaut pour repérer les courriels frauduleux:

- Repérer les offres de vente frauduleuses

Avant de procéder à un achat sur Internet, le SCOCI (également présent sur Facebook) suggère aux internautes de se poser cinq questions.

1 - L'offre n’est-elle pas trop belle pour être vrai ? La prudence est requise lorsque le prix est largement en dessous de celui du marché.

2 - Le site est-il digne de confiance ? En cas de doute, préférer des sites connus ou locaux à des sites inconnus et basés à l'étranger.

3 - Le vendeur est-il identifiable clairement (nom, prénom, adresse, téléphone) ?

4 - Le mode de paiement proposé est-il fiable ? Il convient par exemple de refuser les services de transfert d'espèces tels que Western Union.

5 - Le vendeur est-il basé à l'étranger ? Il ne s'agit pas d'un critère absolu, mais la plupart des escrocs agissent depuis l'étranger.

Lire aussi: Dix conseils pour mieux protéger sa vie privée sur internet

Jessica Vial

Publié le 21 novembre 2018 à 09:06

Les smartphones aussi

Les téléphones intelligents ne sont pas épargnés par la cybercriminalité. Voici les principales recommandations:

- Verrouiller son téléphone en tout temps.

- Vérifier les requêtes d'accès émanant des applications.

- Comme pour un ordinateur, d'utiliser un logiciel de protection (qui peut être muni d'une fonction antivol permettant d'accéder à ses données à distance).

- Désactiver le Bluetooth autant que possible.

Protéger les enfants

Voici quelques conseils de prudence suggérés par Action Innocence pour protéger les mineurs:

- Installer l'ordinateur dans une pièce commune.

- Instaurer des règles d'utilisation (horaires, activités).

- Installer un logiciel de filtre parental.

- Rendre l'enfant attentif au fait qu'internet est un lieu public et que la loi s'y applique comme dans "la réalité".

- Encourager le jeune à vous faire part de ses mauvaises expériences (contenu choquant, menaces).

- Insister sur le fait qu'il ne doit pas donner d'informations personnelles sur internet et souligner les dangers de la propagation des images.