Modifié

Le CERN planche sur un accélérateur de 100 km de circonférence

Le CERN étudie un nouvel accélérateur de particules [RTS]
Le CERN étudie un nouvel accélérateur de particules / 19h30 / 2 min. / le 6 février 2014
Alors même que le grand collisionneur de hadrons n'en est qu'au début de son activité, le CERN planche déjà sur son successeur, baptisé FCC pour futur collisionneur circulaire.

Dans un communiqué publié jeudi, le Centre européen pour la recherche nucléaire (CERN) annonce qu'il va lancer une étude exploratoire pour donner un successeur au grand collisionneueur de hadrons (LCH).

D'une taille de 80 à 100 kilomètres de circonférence, le futur collisionneur circulaire (FCC) pourrait atteindre une énergie sans précédent de 100 TeV (téraélectronvolt), contre 14 TeV pour le LHC. Le FCC serait constitué d'un anneau d'une centaine de kilomètres de circonférence sous la Suisse et la France.

Centaine de chercheurs

Une centaine de chercheurs du monde entier se réuniront de mercredi à samedi prochain à l'Université de Genève afin de lancer ce programme prévu sur cinq ans.

Cette étude rejoint celle engagée depuis plusieurs années d'un collisionneur linéaire compact (CLIC), un accélérateur rectiligne de 80 kilomètres qui pourrait aussi passer sous la Suisse et la France.

L'objectif des deux études est d'examiner la faisabilité des différentes machines et d'en évaluer les coûts d'ici 2018/2019, date à laquelle la stratégie européenne en la matière sera mise à jour, écrit le CERN.

ats/pym

Publié Modifié