Modifié le 30 octobre 2013 à 16:14

L'EPFL a créé un robot volant baptisé Gimball qui se joue des collisions

Ce robot est parvenu à traverser une forêt des hauts de Lausanne en se heurtant de tronc en tronc sur plusieurs centaines de mètres.
Ce robot est parvenu à traverser une forêt des hauts de Lausanne en se heurtant de tronc en tronc sur plusieurs centaines de mètres. [A.Herzog - EPFL]
Une équipe de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a créé un robot collisionneur qui évolue en ricochant contre les obstacles, un objet inspiré des insectes.

Des chercheurs de l'EPFL ont développé un robot volant, baptisé Gimball, qui se cogne et ricoche contre les obstacles, plutôt que de les éviter.

Cette sphère vrombissante de 34 centimètres de diamètre n'en suit pas moins sa route dans des environnements accidentés, sans avoir besoin de capteurs.

Comme un insecte

Le concept est inspiré du monde des insectes, a indiqué mercredi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

"Les insectes volants gèrent très bien les collisions. Pour eux, les chocs ne sont pas vraiment des accidents, ils sont conçus pour les encaisser", explique Adrien Briod, doctorant au Laboratoire des systèmes intelligents, cité dans le communiqué.

Protection assurée

Gimball est protégé par une cage en treillis sphérique et élastique, à même d’encaisser les chocs et de rebondir, et maintenu en équilibre par un système de stabilisation gyroscopique.

Propulsé par une double hélice et dirigé par des ailettes, le robot garde son cap malgré les collisions.

ats/aduc

Publié le 30 octobre 2013 à 15:31 - Modifié le 30 octobre 2013 à 16:14

Présentation du robot en pleine action