Modifié le 09 octobre 2013 à 08:55

Le Nobel de physique récompense la découverte du boson de Higgs

Le Belge François Englert, à gauche, discute avec le Britannique Peter Higgs lors d'une conférence de presse au CERN, près de Genève, le 4 juillet 2012.
Le Belge François Englert, à gauche, discute avec le Britannique Peter Higgs lors d'une conférence de presse au CERN, près de Genève, le 4 juillet 2012. [Denis Balibouse - ]
Le prix Nobel de physique a été attribué mardi à Peter Higgs et François Englert pour la découverte du boson de Higgs, dont l'existence a été confirmée en mars dernier au CERN.

Les théoriciens qui ont postulé l'existence du boson de Higgs, le Britannique Peter Higgs (84 ans) et le Belge François Englert (80 ans), ont reçu mardi le prix Nobel de physique pour leurs recherches sur la particule. Ils sont rattachés respectivement à l'Université d'Edimbourgh (Ecosse) et à l'Université libre de Bruxelles.

Le "boson de Higgs" explique pourquoi les particules fondamentales ont une masse. Sa découverte au sein de l'accélérateur de particules du Centre européen de recherche nucléaire (CERN), est considérée comme l'une des percées scientifiques majeures du siècle.

Théorie du "Modèle standard"

Cette particule élémentaire est perçue comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière. Elle donne à nombre d'autres particules leur masse, selon la théorie dite du "Modèle standard".

Il explique notamment pourquoi certaines particules ont une masse et pas d'autres, et par conséquent pourquoi l'Univers existe tel que nous le connaissons.

Lire: Le CERN découvre une particule qui pourrait être le boson de Higgs

hend

Publié le 08 octobre 2013 à 12:48 - Modifié le 09 octobre 2013 à 08:55

Les félicitations de Johann Schneider-Ammann

Le ministre de la recherche Johann Schneider-Ammann s'est réjoui mardi de la remise du prix Nobel de physique 2013 au Belge François Englert et au Britannique Peter Higgs pour leurs travaux sur le boson de Higgs.

Il a félicité toute l'équipe du CERN à Genève qui a participé à confirmer l'existence de cette particule. "Nous pouvons fièrement recueillir les fruits d'investissements de longue date dans la recherche fondamentale au CERN".

Qu'un prix Nobel de physique ait pour la troisième fois des retombées sur Genève est le résultat d'une collaboration de dimension mondiale unique au plus haut niveau scientifique et technique, affirme le ministre.

Enthousiasme des scientifiques du CERN

Les scientifiques du CERN ont fêté au champagne et dans l'enthousiasme cette attribution du Nobel de Physique 2013.

Des dizaines d'employés au centre à Genève, s'étaient rassemblés dans la cafétéria pour suivre sur un écran en direct l'annonce du comité Nobel.

"C'est votre travail qui a permis à l'académie Nobel de donner ce prix. Vous devez vous applaudir entre vous", a lancé Rolf Heuer, chef du laboratoire qui a mené la recherche. "Je suis vraiment fier de vous", a-t-il ajouté.