Modifié

La consommation de caféine ralentit le développement cérébral

Des rats de laboratoire de l'EPFL pourront être adoptés par des particuliers [Sandro Campardo - Keystone]
Des rats de laboratoire de l'EPFL pourront être adoptés par des particuliers [Sandro Campardo - Keystone]
Une étude publiée mardi démontre que l'absorption de caféine par des rats durant la puberté ralentit leur développement cérébral. La question d'un effet similaire pour le cerveau humain se pose.

Une étude menée par des chercheurs zurichois de l'Hôpital pour enfants de Zurich démontre que l’absorption de caféine par des rats durant la puberté ralentit les processus de maturation de leur cerveau.

Chez les rongeurs en puberté, une consommation de caféine qui correspondrait chez l’être humain à trois à quatre tasses de café par jour aboutit à une réduction du sommeil profond et ainsi à un retard du développement cérébral.

La timidité remplace la curiosité

Ce ralentissement du processus de maturation cérébrale se traduit notamment dans le comportement des rats. Ceux qui avaient consommé de la caféine restaient timides et prudents, alors que normalement ils deviennent plus curieux avec l'âge.

Si le cerveau du rat se distingue nettement de celui de l’être humain, les nombreux parallèles en matière de développement cérébral incitent les chercheurs à se demander si la consommation de caféine par des enfants et des adolescents est réellement inoffensive.

ats/amitt

Publié Modifié

Risques pour les adolescents

La consommation de caféine chez les enfants et les adolescents a augmenté de 70% ces trente dernières années, surtout à cause des boissons "énergisantes".

Cette consommation n’est pas près de s’arrêter, car c’est dans le segment des boissons avec caféine que le chiffre d’affaires de l’industrie des boissons progresse le plus fortement.

La question de l'influence de la caféine chez les jeunes interpelle les chercheurs. C'est en effet pendant la puberté que le cerveau traverse une phase de maturation délicate durant laquelle de nombreuses maladies psychiatriques peuvent se déclarer.