Modifié

L'innocuité de la cigarette électronique mise en cause en France

Pour "60 millions de consommateurs", la cigarette électronique est moins inoffensive que ce qu'en disent les fabricants.  [AP PA/Tim Ireland - Keystone]
Pour "60 millions de consommateurs", la cigarette électronique est moins inoffensive que ce qu'en disent les fabricants. [AP PA/Tim Ireland - Keystone]
Le magazine français "60 millions de consommateurs" a testé des e-cigarettes et elles ne seraient pas aussi inoffensives que le prétendent les fabricants. Elles peuvent "émettre des composés potentiellement cancérogènes".

Le débat autour de la cigarette électronique enfle en France. Dans son numéro de septembre, "60 millions de consommateurs" publie les test effectués sur une dizaine de marques de cigarettes électroniques. Selon la revue, "les vapeurs émises par certaines cigarettes électroniques contiennent des substances très peu recommandables".

Les études menées jusqu'ici n'avaient jamais mis en évidence la présence significative de molécules potentiellement cancérogènes dans les e-cigarettes. La revue affirme en avoir décelé grâce à une méthode inédite.

Proches des cigarettes traditionnelles

Dans trois cas sur dix, les teneurs en formol relevées sont très proches de celles observées dans certaines cigarettes conventionnelles. Les tests révèlent aussi parfois des traces de métaux "potentiellement toxiques" (nickel, chrome, antimoine).

Le magazine relève aussi que la dose de nicotine des recharges liquides ne correspond pas toujours à ce qui est mentionné, avec des teneurs inférieures dans tous les cas.

pym

Publié Modifié