Modifié

L'EPFL développe l'idée révolutionnaire d'un avion modulable

Le projet de l'avion modulable de l'EPFL. [EPFL]
Le projet de l'avion modulable de l'EPFL. [EPFL]
L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a construit la maquette d'un avion révolutionnaire, modulable, a indiqué lundi l'université. Le projet sera présenté dans une semaine à Paris.

La maquette d'un avion révolutionnaire modulable, mis au point par l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) depuis 4 ans, sera présentée pour la première fois au Salon du Bourget du 17 au 19 juin, selon un communiqué publié lundi par l'EPFL.

Cet avion futuriste se présente comme un engin en forme d'aile auquel on peut raccorder, selon les besoins, des capsules en forme de wagons de trains, pour le transport de passagers ou de fret.

Ce concept, explique l'école polytechnique, permettrait "de prendre l'avion dans une gare" et, "sans quitter son siège, de s'envoler vers une autre ville", car la capsule serait acheminée à l'aéroport par le rail, et ensuite raccordée à l'aile volante.

Un projet révolutionnaire

Ce projet est intitulé "Clip-Air", et a pour objectif de préparer "le transport aérien de demain, plus flexible, plus proche des besoins, plus rationnel et moins énergivore".

Les ingénieurs ont calculé que cet avion consommerait aussi moins de carburant. "Un avion Clip-Air peut transporter autant de passagers que 3 Airbus A320 avec deux fois moins de moteurs", indique l'EPFL.

ats/hend

Publié Modifié

Vers un modèle réduit

L'EPFL veut construire un modèle réduit de l'avion "Clip-Air". Celui-ci mesurerait environ 6 mètres et serait doté de mini-réacteurs. Chaque aile volante peut accueillir jusqu'à trois capsules d'une capacité de 150 passagers chacune.

L'ambition de "Clip-Air" est aussi d'imaginer d'autres types de carburants, moins polluants que ceux d'aujourd'hui, selon l'EPFL. Plusieurs pistes sont étudiées : celles de l'hydrogène liquide, du biocarburant, du carburant classique.