Modifié le 07 mars 2013 à 15:04

WikiLeaks et Anonymous s'accusent mutuellement d'être instrumentalisés

WikiLeaks estime qu'un canal d'information du collectif de hackers Anonymous est compromis.
WikiLeaks estime qu'un canal d'information du collectif de hackers Anonymous est compromis. [ - ]
WikiLeaks et le groupe de pirates Anonymous se sont mutuellement accusés de manquer de fiabilité. Pour WikiLeaks, des autorités pourraient être derrière un compte twitter d'Anonymous, alors que ce dernier accuse WikiLeaks de retenir des informations.

Wikileaks a lancé des accusations à peine cachées contre le compte @AnonymousIRC.
Wikileaks a lancé des accusations à peine cachées contre le compte @AnonymousIRC. [ - ]
Un échange musclé entre rebelles du web a secoué Twitter dans la nuit de jeudi à vendredi. WikiLeaks a lancé les hostilités en accusant un des  principaux comptes twitter d'Anonymous - @AnonymousIRC - de ne plus être fiable.

"@AnonymousIRC agit de façon suspecte et a clairement changé d'identité au cours de ces deux derniers mois. Nous ne faisons aucune autre allégation", a lancé WikiLeaks avant de préciser ses doutes: "La personne derrière (le compte) @anonymousIRC poussant les gens à utiliser des proxies et des serveurs non-sécurisés est insensée ou malveillante, voire les deux", a accusé le site spécialisé dans la publication de documents confidentiels.

Ces messages laissent penser que WikiLeaks craint que des autorités ne contrôlent un des canaux de communication d'Anonymous. "Le propriétaire original du compte @AnonymousIRC maîtrisait beaucoup trop la technologie pour pousser les gens à utiliser des proxies et serveurs mal sécurisés", affirme ainsi WikiLeaks.

Anonymous contre-attaque

Le compte twitter lié à Anonymous a répondu aux attaques de Wikileaks.
Le compte twitter lié à Anonymous a répondu aux attaques de Wikileaks. [ - ]
La réponse du compte incriminé ne s'est pas faite attendre, "Vous êtes sérieux WikiLeaks? Je crois que vous venez de tuer définitivement WikiLeaks. R.I.P. Nous avons toujours admiré votre idée, mais votre ego l'a tuée."

Le collectif de hackers a ensuite contre-attaqué en accusant WikiLeaks de ne pas diffuser toutes les données mises entre ses mains. "Qui vous a donné Stratfor, la Syrie? Combien en avez-vous diffusé? 0,01%. Oui nous sommes fâchés, terriblement fâchés", a répondu le compte @anonymousIRC. Le message faisait référence aux informations données au site de Julian Assange après le piratage du cabinet privé américain de renseignement Stratfor et la récente mise à disposition par Anonymous de millions de mails du régime syrien. (Lire: WikiLeaks publie plus de deux millions de mails sur la Syrie)

"Nous considérons le compte @wikileaks comme compromis jusqu'à preuve du contraire", conclut @anonymousIRC, retournant l'accusation initiale.

Marc Renfer

Publié le 13 juillet 2012 à 15:20 - Modifié le 07 mars 2013 à 15:04

Les comptes Twitter d'Anonymous

Anonymous se voulant un groupe décentralisé, il ne dispose pas de communication "officielle". Cependant, de nombreux comptes Twitter se revendiquant d'Anonymous informent sur les actions menées par le collectif de pirates.

Le compte @AnonymousIRC, mis en cause par WikiLeaks, est suivi par près de 300'000 personnes et est le troisième le plus important derrière @YourAnonNews (600'000 "followers") et @AnonOps (300'000 "followers", mais inactif depuis plus de 3 mois).

D'ailleurs, le compte @YourAnonNews est revenu vendredi après-midi sur le différend avec WikiLeaks. "Anonymous n'est pas en guerre avec WikiLeaks, nous voyons simplement un compte twitter avoir une embrouille, et un seul ne veut pas dire tous", soulignant ainsi que la nébuleuse Anonymous ne parle pas que d'une seule voix.