Modifié le 22 mai 2012 à 19:54

Les nanos dans nos vies: tour d'horizon des produits déjà commercialisés

Du laboratoire à la vie quotidienne, les nanos sont partout.
Du laboratoire à la vie quotidienne, les nanos sont partout. [REGINA KUEHNE - ]
Les nanotechnologies font déjà largement partie de notre vie de tous les jours. Verre auto-nettoyant, textile anti-odeurs, chocolat minceur, dentifrice blanchissant... Les produits à base de nanoparticules sont déjà nombreux sur le marché. Petit tour d'horizon.

La nanotechnologie permet de travailler dans l'infiniment petit tout en augmentant les performances de certains produits. Des centaines de produits à base de nanoparticules sont déjà sur le marché, dans des domaines aussi variés que les matériaux de construction, la santé ou le textile.


___________________________________________________________________________


DANS LE SECTEUR MÉDICAL

L'aide au diagnostic


Les nanomatériaux se retrouvent déjà dans de nombreux dispositifs d’imagerie biologique ou médicale. De par leur taille, les nanoparticules sont en effet particulièrement adaptées pour suivre les interactions biomoléculaires ou le fonctionnement des cellules.  Elles sont ainsi utilisées dans les imageries médicales (IRM).


La nano-caméra voyageant dans le corps


  La pillcam permet de faire des radios directement à l'intérieur du corps. Il s'agit d'une capsule renfermant une mini-webcam. Le patient doit simplement avaler la pilule (11 x 26 mm pour un poids de 4 grammes) et celle-ci voyage à travers le corps, transmettant ses images sur des capteurs-enregistreurs qui ont été préalablement placés au niveau de la ceinture du patient. Huit heures plus tard, une fois la pilule extraite par les voies naturelles, il pourra retourner voir son médecin avec ses radios.


Les nano-robots


A l'EPFZ, l'équipe du professeur Bradley Nelson a mis au point des nano-robots capables de pratiques des interventions médicales au niveau cellulaire et de dispenser des médicaments. Ils ont aussi conçu des robots un peu plus grands destinés à pratiquer des opérations.


Régénérer des tissus


L'ingénierie tissulaire utilise les nanoparticules pour la réparation des tissus endommagés. Des études sont ainsi en cours pour les utiliser dans la fabrication de prothèses osseuses beaucoup plus résistantes que celles qui sont déjà disponibles. D'autres visent à utiliser ces particules pour régénérer des neurones dans les maladies dégénératives ou des vaisseaux après un infarctus.


Détecter précocement le cancer


Une équipe de l'université américaine de Yale est en train d'expérimenter la nanotechnologie en cancérologie. Avec des senseurs à base de nanofils, ils sont en train de tester une méthode pour détecter précocement le cancer via l'analyse du sang.


Une image sur la peau


Créé par un professeur américain, le "programmable dermal display" est un système qui permet de produire une image sur la peau. Il consiste à implanter sous le derme un écran de quelques millimètres d'épaisseur contenant 3 milliards de pixels sur une surface de 6 x 5 cm. Les photons émis par ces pixels peuvent produire une image et un simple tapotement du doigt sur la main permettrait d'activer ou de désactiver l'écran.


___________________________________________________________________________


DANS L'ALIMENTATION

Le nano-chocolat qui fait maigrir


Le groupe américain RBC Life produit depuis plusieurs années des produits de régime utilisant la nanotechnologie. Le Nanoceuticals™ Slim Shake Chocolate est un produit à boire auquel on a ajouté des "nanoclusters" (particules 100'000 fois plus petites qu'un grain de sable) qui améliorent le transport des nutriments dans les cellules sans nécessité d'ajouter des graisses et sans modifier le goût initial, selon les arguments de la firme.


Le nano-thé


Une société chinoise vend un "nano-thé vert" qui permettrait la formation d'une poudre de thé très fine permettant de mieux bénéficier des substances bénéfiques présentes dans le thé.


L'huile anti-choléstérol


Shemen Industries produit une huile qui freinerait l’entrée du cholestérol dans le sang.


Des nano-membranes pour l'eau potable


Des nano-membranes sont de plus en plus utilisées pour rendre l'eau potable dans le monde. Un programme européen vise actuellement à décontaminer l'eau de l’arsenic au Bangladesh.


___________________________________________________________________________


LES NANO-MATÉRIAUX

Le verre isolant et hydrophobe


Plusieurs entreprises commercialisent du verre de nouvelle génération grâce aux nanotechnologie. Ce verre super-isolant permet de réduire les émissions de CO2. Il peut aussi être auto-nettoyant, grâce à une mince couche d'oxyde de titane.


Des revêtements "miracle"


D'autres firmes développent aussi des revêtements avec de nombreuses propriétés. Certains sont hydrophobes et repoussent les particules étrangères, facilitant ainsi le nettoyage (le Percenta Nano par exemple). Plusieurs compagnies commercialisent des produits basés sur cet effet : anti-buées pour verre, sprays imperméabilisants pour vêtements, revêtements anti-graffitis,... D'autres composés filtrent la lumière ou sont de véritables cellules photovoltaïques.


Des cellules solaires d'un nouveau type


Michael Grätzel, de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, a donné son nom à un type radicalement nouveau de cellule solaire, qui utilise un colorant organique apposé sur une couche de nano-cristaux de dioxyde de titane pour absorber la lumière. Matériaux et méthodes de production coûtent bien moins chers et ne dépendent pas de la température. En outre, les résultats sont bons même à faible lumière.


___________________________________________________________________________


LA BEAUTÉ NANO

Des effets décuplés


Les nanotechnologies sont utilisées dans les produits de beauté afin d'améliorer leur effet. Les nanoparticules sont beaucoup plus petites qu'une cellule. Incorporées dans des crèmes de soin pour la peau, elles permettent une meilleure pénétration des agents actifs (agents hydratants, anti-âge, anti-oxydants,...). Ces agents pénétrent plus profondément dans le derme et leur effet est amplifié.


Le dentifrice blancheur


En Suisse, SwissDent commercialise le dentifrice Nanowhitening, qui contient du peroxide de calcium de taille nano permettant un blanchiment des pigments. D'autres dentifrices contiennent des nanoparticules de phosphate de calcium, qui comblent les minuscules fissures des dents.


La question du dioxyde de titane


Du dioxyde de titane (TiO) est utilisé dans de nombreux produits cosmétiques (dentifrice, colorants alimentaires, crème) pour ses effets anti-UV. Des chercheurs ont fait état de leurs inquiétudes quant à l'utilisation du dioxyde de titane en particulier, et des nanoparticules en général, dans les produits de soin. A lire: Santé publique


Le sèche-cheveux anti-bactérien


La firme suisse Valera propose quant à elle un sèche-cheveux qui promet un traitement anti-bactérien utilisant la nanotechnologie.


___________________________________________________________________________


LE TEXTILE

Les habits auto-nettoyants et anti-odeurs


L'industrie du textile s'intéresse aussi de près aux nouveaux nanomatériaux ayant des fonctionnalités inédites. Sont ainsi apparus des tissus aux nanoparticules d'argent avec effets antibactériens et anti-odeur, et des textiles "auto-nettoyants", qui repoussent l'eau et les particules salissantes. En Suisse, le groupe Nanosphère a créé un tel produit, notamment commercialisé par Victorinox pour sa ligne de bagages Tourbach. Enfin, des habits retardateur de flammes ou avec une protection UV ont aussi vu le jour.


___________________________________________________________________________


POUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE

Le collier de chien anti-aboiement


Utilisant la nanotechnologie, le collier anti-aboiement émet une "correction électrostatique inoffensive" à chaque fois que le chien aboie. Le collier permet dix niveaux de correction et se règle automatique sur le niveau du chien qui le porte.


Le shampoing pour chien


Une firme a mis au point un shampoing aux nanoparticules ayant un effet anti-bactérien et désodorisant particulièrement fort.


Cécile Rais


Publié le 22 mai 2012 à 13:49 - Modifié le 22 mai 2012 à 19:54

Les repères

Une nanoparticule est un assemblage de quelques centaines à quelques milliers d’atomes, conduisant à un objet dont au moins l’une de ses dimensions est de taille nanométrique (1 à 100 nanomètres).

Un nanomètre, c'est environ un milliardième de mètres.

Un nanomètre est 500'000 fois plus fin que l'épaisseur du trait d'un stylo à bille, 30'000 fois plus fin que l'épaisseur d'un cheveux ou
10 atomes d'hydrogène mis l'un à côté de l'autre.