Modifié le 04 mai 2012

PlanetSolar a bouclé son premier tour du monde à l'énergie solaire

Le bateau PlanetSolar fonctionne exclusivement un l'énergie solaire.
Le bateau PlanetSolar fonctionne exclusivement à l'énergie solaire. [Roland Tillmanns - ]
PlanetSolar a achevé vendredi à Monaco le premier tour du monde réalisé uniquement à l'énergie solaire. Le catamaran géant, géré depuis Yverdon-les-Bains (VD), a rejoint son point de départ après 584 jours, 23 heures et 31 minutes de navigation.

C'est la fin d'un exploit de longue haleine: le MS Tûranor PlanetSolar est arrivé à Monaco vendredi en début d'après-midi. Parti le 27 septembre 2010, le bateau solaire a voyagé 19 mois. Il a parcouru 59'600 km (pour tous les chiffres, lire Planet Solar, les chiffres d'une prouesse).


PlanetSolar est le plus grand bateau solaire jamais construit. Mesurant 31 mètres de long sur 15 de large pour un poids de 95 tonnes, il est équipé de 537 m2 de panneaux solaires photovoltaïques. L'équipage compte six personnes dont le fondateur du projet, le Neuchâtelois Raphaël Domjan, 39 ans.


PlanetSolar vise à démontrer le potentiel des énergies renouvelables et faire avancer la recherche. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) est "partenaire officiel" de ce tour du monde. Il a soutenu le projet avec 300'000 francs. La Haute Ecole d'ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) basée à Yverdon est un des partenaires scientifiques de l'aventure. L'aventure a aussi été possible grâce à l'Allemand Immo Stroeher, qui s'est investi financièrement dans le projet.


Les éloges de Didier Burkhalter et d'Isabelle Chevalley

Didier Burkhalter a accueilli l'équipage du catamaran dans le port de Monaco. Le conseiller fédéral a salué la performance de PlanetSolar, qui donne "une image de la Suisse comme pays d'innovation et de technologie". Didier Burkhalter a ajouté qu'il s'agit non seulement d'une image, mais d'une réalité. La Suisse est un pays qui manque de ressources naturelles et qui a dû mettre tous ses efforts dans la matière grise, a-t-il souligné.


Raphaël Domjan, l'initiateur du projet PlanetSolar, "nous montre la voie", a déclaré vendredi à Monaco Isabelle Chevalley, conseillère nationale Vert'libérale vaudoise. Le solaire est "l'énergie d'aujourd'hui, on doit y croire", a-t-elle affirmé. Raphaël Domjan "challenge beaucoup" les politiques, "il est un exemple pour la jeunesse", surtout à l'heure où les défis en matière d'énergie sont "énormes", a relevé Isabelle Chevalley interrogée lors de l'arrivée du catamaran.


La délégation suisse à Monaco comprenait également le chef de Présence suisse Nicolas Bideau, ainsi que l'ambassadeur suisse en France et le syndic d'Yverdon Daniel von Siebenthal. Didier Burkhalter a profité de son voyage pour rencontrer le Premier ministre monégasque Michel Roger.


Pavillon suisse

Le catamaran a vogué sous pavillon suisse. Après avoir traversé l'Atlantique et passé le canal du Panama, l'équipage a mis le cap sur le Pacifique puis est revenu en Europe en franchissant le canal de Suez. Il a traversé le Golfe d'Aden, infesté de pirates somaliens, sous la protection d'un dispositif organisé par l'ex-chef de l'armée suisse Christophe Keckeis.


Le bateau a dû suivre un itinéraire qui prenait en compte les conditions climatiques afin d'assurer un ensoleillement maximal. Le sort du catamaran reste à déterminer. Immo Stroeher n'exclut pas de le louer pour des fins scientifiques ou commerciales, voire de le vendre.


ats/pym/rber


Publié le 04 mai 2012 - Modifié le 04 mai 2012

Entrée dans le Guiness Book

Un représentant du Guinness Book des records était sur place à Monaco. Planet Solar devrait y faire son entrée pour la première circumnavigation et le plus long trajet effectué en bateau solaire, de même que la traversée la plus rapide de l'Atlantique et du sud de la Mer de Chine à l'énergie solaire, selon un communiqué des organisateurs.