Modifié

Le cancer de la peau toujours plus fréquent chez les jeunes adultes

Le solarium est très populaire chez les jeunes, et surtout chez les filles. [Roberto Pfeil - Keystone]
Le solarium est très populaire chez les jeunes, et surtout chez les filles. [Roberto Pfeil - Keystone]
Le nombre de cancers de la peau connaît un accroissement alarmant chez les jeunes adultes, note une étude américaine. L'utilisation du solarium est pointée du doigt.

Des chercheurs américains ont analysé les statistiques des patients âgés de 18 à 39 ans, diagnostiqués pour la première fois d'un mélanome entre 1970 et 2009. Ils ont constaté que durant cette période l'incidence de ce cancer a été multiplié par huit chez les jeunes femmes et par quatre chez les hommes.


Sur l'ensemble d'une vie, le risque de mélanome est plus grand chez les hommes que chez les femmes mais c'est l'opposé chez les jeunes adultes et adolescents, précisent les auteurs de ces travaux dirigés par Dr Jerry Brewer, un dermatologue de la Mayo Clinic.


Usage accru des solariums

Ces chercheurs se sont appuyés sur une étude d'un groupe de population d'un comté du Minnesota (nord) suivi par la Mayo Clinic depuis plusieurs décennies. L'étude est parue dans l'édition d'avril de la revue Mayo Clinic Proceedings.


"Nous nous attendions à une nette augmentation comme les autres études faites précédemment l'ont montré mais nous avons trouvé des incidences encore plus élevées que dans les statistiques de l'Institut national américain du cancer (NCI), surtout chez les sujets dans la vingtaine et la trentaine", soulignent les auteurs de l'étude.


Selon eux cette explosion des cancers de la peau chez les jeunes adultes s'expliquerait par un usage accru des salons de bronzage, surtout chez les femmes. "Une étude récente révèle que les personnes recourant fréquemment à la lampe à bronzer ont 74% plus de risque de développer un mélanome et nous savons que les jeunes femmes y davantage recours que les hommes jeunes", précise le Dr Brewer.


afp/dk


Publié Modifié

Le Zelboraf de Roche autorisé en Suisse

Le Zelboraf, un médicament du géant pharmaceutique bâlois Roche contre le cancer de la peau, est désormais autorisé sur le marché suisse. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a donné le feu vert à son remboursement par les caisses-maladie helvétiques.

Le Zelboraf était autorisé aux Etats-Unis depuis août 2011 et dans l'Union européenne depuis février 2012. Le médicament, destiné à traiter la forme la plus agressive de cancer de la peau, est le premier et seul traitement personnalisé contre le mélanome homologué en Suisse.