Modifié le 17 février 2012

Google a espionné les utilisateurs d'Apple à des fins publicitaires

Une affiche du géant internet Google
Google a espionné des internautes d'Apple. [AFP]
Le Wall Street Journal rapporte que Google a espionné des internautes utilisant le navigateur d'Apple à des fins publicitaires. Une pratique qui a toutefois cessé.

Google et d'autres entreprises de publicité ont utilisé en toute illégalité des codes de programmation spéciaux, cachés dans les commandes de Safari, afin de surveiller et enregistrer les habitudes de navigation de millions d'utilisateurs du navigateur d'Apple, a fait savoir vendredi le Wall Street Journal.


Une fois contacté par le "WSJ", Google a désactivé cette fonction, a précisé le quotidien. Dans un communiqué, le géant américain s'est défendu d'avoir violé la vie privée des internautes: "Ces cookies ne collectent pas d'informations personnelles", a fait valoir le leader des moteurs de recherche, dont le slogan informel est "Ne soyez pas malveillants".


Le premier navigateur sur téléphone portable

"Nous sommes en train de travailler à faire cesser" cette pratique, a commenté un responsable d'Apple, dont le programme est conçu pour empêcher de telles intrusions. En plus d'équiper les ordinateurs Mac, Safari est le navigateur internet le plus utilisé sur les téléphones multifonctions, grâce au succès de l'iPhone.


Cette atteinte à la vie privée a été décelée par un chercheur de l'Université de Stanford et confirmé de manière indépendante par un ingénieur consulté par le Wall Street Journal.


En plus de Google, trois compagnies de publicité en ligne utilisaient la même méthode: Vibrant Media Inc., WPP PLC's Media Innovation Group et Gannett Co.'s PointRoll, affirme encore le journal américain.


afp/boi


Publié le 17 février 2012 - Modifié le 17 février 2012