Modifié

La fleur géante (et puante) de Bâle s'est ouverte

Cette fleur inhabituelle a attiré de nombreux curieux à Bâle samedi. [Georgios Kefalas - Keystone]
Cette fleur inhabituelle a attiré de nombreux curieux à Bâle samedi. [Georgios Kefalas - Keystone]
Cette fois, ça y est! La fleur géante du Jardin botanique de Bâle, l'arum titan, s'est ouverte vendredi soir. Bien qu'elle dégage un fort parfum de viande pourrie, un nombreux public est attendu tout au long du week-end. Le Jardin botanique a ouvert à 22h00 et le restera pendant presque toute la floraison.

L'inflorescence (c'est-à-dire la disposition des fleurs sur la tige d'une plante), qui mesure environ deux mètres et lui offre le rang de plus grande inflorescence du monde, devrait durer pendant tout le week-end. Au total, 10'000 personnes sont attendues. C'est la deuxième fois qu'une telle floraison se produit en Suisse. La précédente a eu lieu il y a 75 ans.


La fleur de "Amorphophallus titanum" peut mesurer entre 1,5 et 3 mètres, a indiqué l'Université de Bâle. La floraison peut être suivie par webcam sur le site de l'Université de Bâle, qui donne également le détail des heures d'ouverture. Sur le site de la webcam, on peut notamment constater que la fleur n'avait pas encore éclos le 22 à l'heure de la photo.


Odeur pour le moins étrange

L'arum titan se compose d'un long pistil jaune et d'un pétale rouge-brun en forme d'entonnoir. Elle exhale un fort parfum de viande pourrie ou de poisson (détectable à 800 mètres), ce qui attire certains insectes qui la pollinisent. Afin de pouvoir entamer sa première floraison, le tubercule de la plante doit peser environ 20 kilos. La plante du jardin botanique bâlois a mis 17 ans pour atteindre ce poids.


L'arum titan pousse normalement dans la forêt tropicale de Sumatra, en Indonésie. Le climat chaud et humide de l'île est difficile à reproduire sous les latitudes suisses. De plus, la plante attire facilement les parasites.


ats/mej


Publié Modifié