Modifié le 18 février 2011 à 11:41

Le classement énergétique des voitures sera revu

L'étiquetteEnergie doit être apposée clairement sur les véhicules depuis 2003.
L'étiquetteEnergie doit être apposée clairement sur les véhicules depuis 2003. [Edi Engeler - ]
L'étiquetteEnergie, qui indique la consommation d'essence et les émissions de gaz carbonique (CO2) des voitures neuves, sera améliorée. Elle sera notamment adaptée chaque année aux derniers développements de la technique et s'appliquera dorénavant aussi aux voitures hybrides et électriques.

Le Conseil fédéral ayant enterré en juin un projet plus ambitieux d'étiquette-environnement au profit d'une amélioration de l'étiquetteEnergie, le DETEC a mis vendredi en consultation une modification de l'ordonnance sur l'énergie en ce sens. Des facteurs de conversion clairs ont été définis afin que l'étiquette puisse s'appliquer aussi aux moteurs alternatifs et électriques.


La consommation d'énergie de la source à la roue devrait être prise en compte à la place de celle entre le réservoir et la roue. L'étiquette indiquerait pour tous les agents énergétiques la consommation d'énergie en litres d'équivalent essence aux 100 km. Les voitures sont classées de A à G: celles qui consomment le moins de carburant obtiennent un A, les plus gourmandes un G.


Voitures rétrogradées

Le DETEC veut aussi revoir la clé de calcul servant au classement des véhicules. Pour privilégier la consommation absolue de carburant, il propose de ramener de 40 à 35% l'importance accordée à la consommation par rapport au poids à vide du véhicule. Les petites voitures à essence seraient les plus touchées par ce changement.


Cinquante modèles seraient rétrogradés de la catégorie A à B et 200 de la classe B à C, a précisé à l'ATS la porte-parole de l'Office fédéral de l'énergie Marianne Zünd. Pour éviter une augmentation constante du nombre de véhicules de la classe A, l'étiquetteEnergie devrait par ailleurs être adaptée tous les ans et non tous les deux ans à l'état de la technique. Le DETEC propose aussi une barre de couleur signalant clairement les émissions de CO2.


ats/ther


Publié le 18 février 2011 à 11:37 - Modifié le 18 février 2011 à 11:41