Modifié

La fusée européenne Ariane 6 a décollé pour la première fois

La fusée Ariane 6 a décollé pour la première fois depuis la Guyane. Une journée historique pour l'Europe et aussi pour la Suisse
La fusée Ariane 6 a décollé pour la première fois depuis la Guyane. Une journée historique pour l'Europe et aussi pour la Suisse / 12h45 / 1 min. / mercredi à 12:45
La fusée Ariane 6 a décollé mardi de son pas de tir de Kourou, en Guyane, pour son tir inaugural destiné à qualifier en vol le nouveau lanceur qui doit assurer l'accès autonome de l'Europe à l'espace, a constaté un journaliste de l'AFP.

Avec un retard d'une heure en raison d'un problème "mineur" résolu dans la matinée, la fusée de 56 mètres a allumé à 16H00 (21H00 en Suisse) ses deux propulseurs d'appoint et le moteur Vulcain de son étage principal avant de s'élever dans un ciel clair et de débuter son vol de 2 heures 51 minutes et 40 secondes.

Dans la salle Jupiter, tour de contrôle de la mission située à 17 km du pas de tir, le calme des opérateurs tranche avec l'excitation d'un vol attendu depuis quatre ans par l'Europe spatiale

"Propulsion nominale, trajectoire conforme à l'attendu", a annoncé le directeur des opérations, Raymond Boyce avant que l'étage supérieur s'allume sous les applaudissements de la salle.

"Une part de risque"

Pour cette première mission, opérée par l'Agence spatiale européenne (ESA), demeure "une part de risque" malgré les nombreux essais au sol et simulations effectués depuis des mois, selon Philippe Baptiste le patron du Cnes, l'agence spatiale française, qui à l'unisson des responsables du vol se dit toutefois "confiant".

Historiquement, près de la moitié des premiers lancements de fusées dans le monde ont été des échecs, comme en 1996 pour la première Ariane 5, qui n'a pourtant connu que deux échecs en 117 tirs.

La fusée, dont la mise au point a eu quatre ans de retard, n'emporte donc pas de satellites commerciaux mais 15 micro-satellites d'universités et à expériences diverses.

Elle transporte également deux capsules de rentrée atmosphérique qui seront larguées en fin de mission. Ces capsules développées par la start-up franco-allemande The Exploration Company et Arianegroup doivent préparer le cargo de fret spatial dont l'ESA veut se doter.

>> Ecouter le point de situation dans le 12h30 :

Deux ouvriers au chargement des pièces de la fusée européenne Ariane 6 pour la Guyane. [Keystone/DPA - Sina Schuldt]Keystone/DPA - Sina Schuldt
La fusée européenne Ariane 6 prête à décoller depuis le centre spatial de Kouro en Guyane française / Le 12h30 / 1 min. / mardi à 12:41

Décidée en 2014

Décidée en 2014, Ariane 6 pourra aussi bien placer des satellites en orbite géostationnaire, à 36'000 kilomètres d'altitude, comme Ariane 5, que mettre en orbite des constellations à quelques centaines de kilomètres de la Terre.

Pour cela, l'étage supérieur de la fusée dispose du moteur rallumable Vinci, la principale innovation du lanceur.

Au cours du vol, le moteur Vinci doit être allumé à trois reprises. Une première fois pendant 11 minutes puis une deuxième pendant 22 secondes pour amener l'étage supérieur à l'endroit où il larguera les "cubesats", 1H06 après le décollage.

Une mise en orbite réussie des satellites permet de considérer le lancement comme un succès, a expliqué Toni Tolker-Nielsen, directeur du transport spatial à l'ESA.

Mais celui-ci ne sera total que si l'étage supérieur ne reste pas lui-même un débris en orbite: le dernier allumage du Vinci doit le renvoyer dans l'atmosphère où il retombera dans le Pacifique à proximité du point Nemo, l'endroit du globe le plus éloigné de toute terre.

fgn avec les agences

Publié Modifié

La fusée européenne Ariane 6 est aussi importante pour la Suisse

La nouvelle fusée européenne Ariane 6 vole aussi sous pavillon helvétique. La Suisse est l'un des 13 pays participant au programme Ariane, et son industrie est impliquée.

Ainsi, la coiffe de la charge utile de la fusée provient de l'entreprise suisse Beyond-Gravity. APCO Technologies, basée à Aigle (VD), a quant à elle fourni la fixation et la coiffe des boosters.

>> Écouter l'interview de Renato Krpoun, chef de la division des affaires spatiales au Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation :

Renato Krpoun, chef de la division des affaires spatiales au Sefri (Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation). [Keystone - Olivier Matthys]Keystone - Olivier Matthys
Le rôle de la Suisse dans le domaine spatial: interview de Renato Krpoun / Forum / 5 min. / mardi à 18:05

Le tout doit résister à une poussée de 270 tonnes. Au total, le coût du projet s'est élevé à environ quatre milliards d'euros, dont 2,4% à la charge de la Suisse.

Ariane 6 est un lanceur polyvalent, avec un étage supérieur réallumable lui permettant de placer plusieurs satellites sur différentes orbites pendant le même vol. Y avoir accès fait partie de la politique spatiale suisse.