Modifié

Sion: découverte archéologique exceptionnelle

Le gouvernement a accordé un crédit pour la première étape des fouilles. [photo: Etat du Valais]
Le gouvernement a accordé un crédit pour la première étape des fouilles. [photo: Etat du Valais]
Les plus anciennes traces de sédentarisation du Valais ont été mises au jour à Sion. Des traces d'habitat d'il y a 8000 ans ont été repérées lors de récentes fouilles. Il s'agit des plus étendues de l'arc alpin. La découverte est qualifiée d'importance nationale, voire internationale par les experts.

Les premiers sondages, effectués à l'occasion d'un projet de
nouvelle construction, ont montré des vestiges d'habitats vieux de
8000 ans. Le gouvernement valaisan a accordé le crédit nécessaire à
une première étape de fouilles, communique mercredi le canton du Valais .

D'autres découvertes sur le même site

La découverte est située à proximité du site du Petit Chasseur
sur lequel avaient été découverts un alignement de menhirs et des
dolmens dans les années soixante. Cette découverte confirme les
fouilles de la parcelle adjacente à la fin des années 1980 qui
avaient permis de mettre au jour une nécropole néolithique.

Le maître de l'ouvrage du projet de construction s'est montré
compréhensif. Des fouilles vont pouvoir être entreprises sur le
site pour une durée d'au moins six mois, en parallèle aux premiers
travaux de construction de l'immeuble prévu à cet endroit.

La première étape de fouilles pour lesquelles le gouvernement a
dégagé un crédit de l'ordre de 400'000 francs doit permettre de
mieux appréhender l'importance du site. La suite des travaux
dépendra de ces premiers résultats.

ats/mej

Publié Modifié

Comprendre les premiers agriculteurs valaisans

Le gisement découvert lors des récentes fouilles révèle de nombreuses structures en creux à une profondeur de quatre mètres sous le sol actuel.

Selon les archéologues, il s'agit de trous de poteaux servant de charpente aux habitations et de silo ou de fours semi-enterrés.

Consulté comme expert, l'archéologue cantonal de Fribourg Claus Wolf, spécialiste de l'époque néolithique, estime que le site n'a pas son pareil en Suisse, en Italie du Nord ou dans la région Rhône-Alpes.

Il est donc capital de mener des recherches étendues sur ce site. Les chercheurs espèrent en retirer des informations sur les origines et le mode de vie des premiers agriculteurs valaisans.

La disposition spatiale des trous de poteaux permettra de restituer le plan et la disposition des huttes. Les ossements d'animaux montreront quelles étaient les premières espèces domestiquées. Les fouilles sont qualifiées de "prometteuses".