Modifié

Un centre sur l'origine et l'existence de la vie créé à l'EPFZ

Un centre sur l'origine et l'existence de la vie créé à l'EPFZ. [CHRISTIAN BEUTLER - KEYSTONE]
Un centre sur l'origine et l'existence de la vie créé à l'EPFZ / Le Journal horaire / 22 sec. / le 2 septembre 2022
L'EPF Zurich ouvre un nouveau centre de recherche et d'enseignement sur l'origine et la fréquence universelle de la vie. Des chercheurs issus de différentes disciplines y travailleront sous la direction de Didier Queloz, lauréat suisse du Prix Nobel de physique.

Au sein du "Center for origin and prevalence of life", plus de 40 groupes de chercheurs rattachés à cinq départements se pencheront sur les grandes questions de l'humanité: "Comment la vie est-elle apparue sur Terre? Comme s'est-elle développée et répandue? La vie existe-t-elle aussi en dehors de notre planète?", résume l'EPFZ dans un communiqué diffusé vendredi.

Les chercheurs du nouveau centre se pencheront surtout sur les processus chimiques et physiques ayant permis l'existence d'organismes vivants et sur l'éventualité de l'existence de la vie sur d'autres planètes. Ils se demanderont aussi comment se crée un environnement propice à la pérennité de la vie sur une planète, et comment cette vie modifie les caractéristiques de la planète. Ils exploreront également les autres formes possibles de vie.

Des bourses de recherche, puis des chaires

L'EPF Zurich va créer six nouvelles chaires et plusieurs programmes d'enseignement au sein du centre. De nombreuses collaborations scientifiques avec des institutions internationales s'y ajouteront.

En attendant, des programmes de bourses de recherche vont permettre à de jeunes chercheurs d'y étendre leur réseau et d'y jeter des ponts entre les disciplines, indique la haute école. Dès le mois d'octobre, des jeunes talents du monde entier pourront postuler pour l'obtention d'une bourse de recherche "NOMIS-ETH". Neuf bourses seront attribuées ces six prochaines années. Elles sont financées par la fondation NOMIS pour un montant de 3,24 millions de francs.

Le nouveau centre est aussi financé à travers la direction de l'EPFZ et les départements et groupes de recherche concernés ainsi que par l'Institut Paul Scherrer en tant que partenaire scientifique. Son budget pour les six premières années atteint 9 millions de francs. Un soutien supplémentaire par des fondations et par l'économie sera nécessaire pour que le centre puisse développer son plein potentiel, souligne la haute école.

>> Relire: Didier Queloz, prix Nobel de physique, quitte Genève pour Zurich

ats/vajo

Publié Modifié