Publié

Il y aurait eu trois tyrannosaures, pas juste le célèbre Tyrannosaurus rex

Sue, probablement le plus grand Tyrannosaurus connu, mesurant 12,3 mètres de long et qui devait peser environ 9 tonnes.  [Field Museum, Chicago]
Il y aurait eu trois tyrannosaures, pas juste le célèbre Tyrannosaurus rex / Forum / 2 min. / le 1 mars 2022
Une équipe de recherche pense que le Tyrannosaurus – le plus célèbre de tous les dinosaures et le prédateur ultime – comprend en fait trois espèces et pas uniquement le seul T. rex, en se basant sur des variations de fémurs et de dents entre des dizaines de fossiles. Une hypothèse qui ne fait de loin pas l'unanimité.

T. rex, qui signifie "roi lézard tyrannique", a été l'unique espèce du genre Tyrannosaurus reconnue depuis que le dinosaure a été décrit pour la première fois en 1905. Un genre est un groupement plus large d'organismes apparentés qu'une espèce.

Une équipe de trois chercheurs dirigée par un paléontologue et paléoartiste indépendant de Baltimore nommé Gregory Paul a déclaré lundi que les variations repérées lors de l'examen d'environ trois douzaines de fossiles de Tyrannosaurus justifiait la reconnaissance de deux espèces supplémentaires: le T. imperator, qui signifie "empereur lézard tyrannique", et la T. regina, la "reine lézarde tyrannique".

L'empereur et la reine

"Après plus d'un siècle où tous les spécimens ont été placés dans une seule et unique espèce sans que la question soit soigneusement examinée, la première et unique analyse trouve que la variation dans le Tyrannosaurus est au-delà des normes pour les dinosaures, et est distribuée au fil du temps d'une manière qui indique que la spéciation darwinienne d'une à deux nouvelles espèces s'est produite avant que l'extinction finale des dinosaures n'interrompe l'évolution", a déclaré Gregory Paul.

Le tyrannosaure parcourait l'ouest de l'Amérique du Nord pendant le Crétacé, au crépuscule de l'ère des dinosaures, avant qu'un astéroïde ne frappe la péninsule du Yucatán au Mexique il y a 66 millions d'années, condamnant les dinosaures à une mort certaine.

Paul et ses collègues ont cité des différences de robustesse entre les fémurs – certains plus grands et d'autres plus légers – des animaux, ainsi que des différences dans le nombre de petites dents à l'extrémité de la mâchoire inférieure, parmi les ossements des trente-huit fossiles examinés.

"Il est à craindre que cela soit controversé en raison du statut charismatique du T. rex mais, d'un autre côté, l'étude ne susciterait pas autant d'attention sans cette réputation", selon Gregory Paul, dont l'étude a été publiée dans la revue Evolutionary Biology.

Un détail des dents de "Stan", un des plus grands et plus complets Tyrannosaurus rex fossile découvert. New York, le 15 septembre 2020. [Mary Altaffer - Keystone(AP photo]Un détail des dents de "Stan", un des plus grands et plus complets Tyrannosaurus rex fossile découvert. New York, le 15 septembre 2020. [Mary Altaffer - Keystone(AP photo]

Des variations "mineures"

Et controverse il y a: certains paléontologues – qui n'ont pas participé à l'étude – ne sont pas d'accord avec ses conclusions: "En fin de compte, pour moi, cette variation est très mineure et n'est pas indicative d'une séparation biologique significative d'espèces distinctes qui peuvent être définies sur la base de différences claires, explicites et cohérentes", explique Steve Brusatte, paléontologue à l'Université d'Edimbourg.

"Il est difficile de définir une espèce, même pour les animaux d'aujourd'hui. Et ces fossiles n'ont aucune preuve génétique qui puisse tester s'il y avait vraiment des populations distinctes. Jusqu'à ce que je voie des preuves beaucoup plus solides, ils sont tous encore des T. rex pour moi. Et c'est ainsi que je les appellerai", a ajouté Steve Brusatte.

Le squelette de Sue est débarrassé de sa poussière au Field Museum de Chicago. [Kiichiro Sato - Keystone/AP photo]Le squelette de Sue est débarrassé de sa poussière au Field Museum de Chicago. [Kiichiro Sato - Keystone/AP photo]Gregory Paul n'a pas exclu que des différences entre individus ou entre tyrannosaures mâles et femelles soient en jeu, mais a qualifié cette hypothèse de peu probable.

Le tyrannosaure avait une tête massive et une énorme force de morsure, marchait sur deux jambes solides, et avait des bras chétifs avec seulement deux doigts. Le plus grand Tyrannosaurus connu est peut-être un spécimen nommé Sue au Field Museum de Chicago, qui mesure 12,3 mètres de long et qui devait peser environ neuf tonnes. La nouvelle étude conclut que Sue n'est pas un T. rex mais plutôt un T. imperator.

Comme les lions et les tigres

"L'ampleur des différences entre les trois espèces proposées de Tyrannosaurus proposées", a expliqué Gregory Paul, "est comparable aux différences entre un lion – nom scientifique Panthera leo – et un tigre, Panthera tigris. Les lions et les tigres sont membres du même genre, Panthera, mais ils diffèrent suffisamment pour être reconnus comme des espèces distinctes.

Le paléontologue Thomas Carr, du Carthage College dans le Wisconsin, dont l'étude de 2020 sur la variation chez T. rex n'a trouvé aucune preuve de l'existence d'espèces multiples, a également exprimé son désaccord avec la nouvelle étude.

"Peut-être le plus accablant est le fait que les auteurs ont été incapables de référer plusieurs crânes d'excellente qualité à l'une ou l'autre des trois espèces", a déclaré Carr. "Si leurs espèces sont valides, alors plus que deux caractéristiques devraient les identifier: presque chaque détail – notamment au niveau de la tête – devrait être différent".

reuters/sjaq

Publié