Modifié

Facebook privilégie "le profit à la sûreté", dénonce une lanceuse d'alerte

Les révélations d'une ancienne employée de Facebook jettent une lumière nouvelle sur les élections américaines de 2020. [RTS]
Les révélations d'une ancienne employée de Facebook jettent une lumière nouvelle sur les élections américaines de 2020. / 12h45 / 1 min. / le 4 octobre 2021
Le profit avant l'humain. C'est le procès que fait à Facebook la lançeuse d'alerte Frances Haugen, qui sera auditionnée mardi au Congrès, occasionnant la crise la plus sérieuse de l'histoire du réseau social qui en a connu plusieurs ces dernières années.

Cette ingénieure informatique qui a quitté le groupe en mai offre, avec des milliers de documents à l'appui, un tableau sombre des entrailles de Facebook, où la recherche du trafic et des recettes publicitaires triomphent souvent des inquiétudes sur le rôle social de la plateforme.

Elle a été à l'origine de l'exposé accablant du Wall Street Journal, mi-septembre, sur Instagram, et son impact sur les adolescentes, puis a accusé directement Facebook dans un entretien télévisé diffusé dimanche soir, avant son audition parlementaire mardi.

Depuis dimanche, les responsables de l'entreprise de Menlo Park (Californie) se sont succédé dans les médias pour tenter de contenir l'incendie.

>> Lire aussi: Une panne majeure affecte Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger

Santé mentale des adolescents

"Si nous étions une société qui ne se préoccupe pas de sûreté, qui donne la priorité aux bénéfices, nous ne ferions pas ce genre de recherches", a fait valoir lundi Monika Bickert, vice-présidente de Facebook, au sujet des études internes qui montrent notamment que la santé mentale de certaines jeunes filles est affectée par Instagram.

Dans un article publié mi-septembre, le Wall Street Journal a révélé, sur la base de ces informations, que l'entreprise effectuait des recherches sur son réseau social Instagram depuis trois ans pour en déterminer les effets sur les adolescents.

Les études ont notamment montré que 32% des adolescentes estimaient que l'utilisation d'Instagram leur avait donné une image plus négative de leur corps lorsqu'elles n'en étaient déjà pas satisfaites.

>> Lire aussi: Face aux polémiques, Facebook suspend un projet d'Instagram pour les enfants

Impact sur le climat politique

La lanceuse d'alerte est aussi revenue sur le scrutin présidentiel américain de novembre 2020, quand Facebook avait modifié ses algorithmes pour réduire la diffusion de fausses informations.

>> Lire aussi: En vue des élections américaines, Facebook veut assurer ses arrières

Selon Frances Haugen, "dès que l'élection a été terminée", le groupe les a reconfigurés comme avant, "pour donner la priorité à la croissance plutôt qu'à la sûreté", a-t-elle soutenu dans son entretien à l'émission "60 Minutes", sur CBS.

Pour Frances Haugen, c'est à la suite du retour aux anciens algorithmes que de nombreux utilisateurs de Facebook se sont servis de la plateforme pour se mobiliser en vue des événements du 6 janvier, qui ont mené à l'intrusion au Capitole.

Nick Clegg, le vice-président de la plateforme, a jugé "trop facile de chercher une explication technologique à la polarisation politique aux Etats-Unis"

Après le scandale Cambridge Analytica

Après le scandale Cambridge Analytica en 2018, puis l'amende de 5 milliards de dollars imposée en 2019 par les autorités américaines pour utilisations indue de données personnelles, le groupe se serait bien passé d'une nouvelle polémique.

>> Lire à ce propos: Premières poursuites formelles de la justice américaine contre Facebook

Frances Haugen doit être interrogée mardi par la commission au Commerce du Sénat américain, lors d'une audition consacrée à l'impact de Facebook et Instagram sur les jeunes utilisateurs, une semaine après une longue séance de questions adressées à Antigone Davis, vice-présidente de la firme.

>> Voir le sujet de Forum:

Facebook bientôt devant le sénat après des révélations accablantes: interview de Laurence Allard (vidéo). [RTS]
Facebook bientôt devant le Sénat après des révélations accablantes: interview de Laurence Allard (vidéo) / Forum / 5 min. / le 4 octobre 2021

afp/cab

Publié Modifié