Modifié

"Je suis convaincu que la vie existe ailleurs. A nous de la découvrir"

Portrait de l'américano-suisse Thomas Zurbuchen, directeur scientifique de la Nasa. [RTS]
Portrait de l'américano-suisse Thomas Zurbuchen, directeur scientifique de la Nasa. / 19h30 / 2 min. / le 1 septembre 2021
Le Bernois Thomas Zurbuchen dirige depuis 2016 les missions d'exploration de la Nasa, l'agence spatiale américaine. De passage en Suisse, le natif d'Heiligenschwendi (BE), petit village sur les hauteurs du lac de Thoune, a accordé une interview au 19h30.

Thomas Zurbuchen possède un destin hors du commun. Né en 1968 dans une famille très religieuse de l'Oberland bernois, le directeur scientifique de la Nasa n'était absolument pas destiné à une telle carrière.

"Dans mon entourage, personne n'était allé au gymnase. On me l'a déconseillé. Peut-être pensait-on que je n'étais pas assez intelligent", confie celui qui est aussi capitaine dans l'armée suisse.

Hommage au système scolaire

Il finira par quitter Heiligenschwendi au grand dam de sa famille pour effectuer ses études à Berne, avant de partir conquérir l'Amérique à l'université du Michigan.

Depuis 2016, c'est lui qui dirige toutes les missions scientifiques de la Nasa et gère un budget de six milliards de dollars par année.

Lorsqu'on lui demande comment il a gravi les échelons jusqu'au sommet de la plus prestigieuse agence spatiale, Thomas Zurbuchen rend hommage au système scolaire suisse.

"J'ai suivi l'éducation publique normale. Elle m'a équipé pour devenir chercheur", explique-t-il au micro du 19h30.

Plusieurs projets d'envergure

Parmi les grands projets actuels de la Nasa, il y a l'exploration de Mars avec le rover Perseverance dont l'objectif est notamment de ramener sur Terre des échantillons du sol martien. Si le premier essai a échoué, Thomas Zurbuchen se dit confiant pour la deuxième tentative qui se déroule en ce moment même.

>> Relire aussi: Le rover Perseverance échoue dans sa première tentative de collecter des roches sur Mars

L'autre opération importante menée actuellement par la Nasa est le programme Origins, avec notamment le lancement du télescope de nouvelle génération James-Webb prévu au plus tôt mi-novembre, conjointement avec l'Agence spatiale européenne.

Thomas Zurbuchen estime que James-Webb est du niveau du célèbre télescope spatial Hubble. "Il est bien plus grand que Hubble. De plus, il est capable de regarder en arrière dans le temps bien plus loin que Hubble, jusqu'à 200 millions d'années après le Big Bang. Donc, on pourra voir des galaxies que nous n'avions jamais vues jusque-là", estime le directeur scientifique.

De quoi découvrir de la vie ailleurs que sur Terre? "Je suis convaincu que la vie existe ailleurs. C'est à nous de la découvrir", conclut le Bernois.

>> Revoir l'interview de Thomas Zurbuchen dans le 19h30:

Thomas Zurbuchen : "Je suis convaincu qu'une vie existe ailleurs dans l'univers". [RTS]
Thomas Zurbuchen : "Je suis convaincu qu'une vie existe ailleurs dans l'univers". / 19h30 / 2 min. / le 1 septembre 2021

Propos recueillis par Philippe Revaz

Adaptation web: Jérémie Favre

Publié Modifié