Modifié

Les effets secondaires du vaccin Covid-19 touchent plus les femmes

Vaccins anti-covid: 70% des déclarations d'effets indésirables auprès de Swissmedic proviennent de femmes [RTS]
Vaccins anti-covid: 70% des déclarations d'effets indésirables auprès de Swissmedic proviennent de femmes / 19h30 / 2 min. / le 20 juin 2021
Six mois après le début de la vaccination en Suisse, environ 3000 annonces d'effets secondaires ont été signalés à Swissmedic. Quelque 70% des déclarations proviennent de femmes. Parmi les symptômes encore méconnus, des gonflements au niveau des seins ou des cycles menstruels perturbés.

"Après le vaccin, j'ai commencé à ressentir une forte douleur à la poitrine. J'avais la poitrine beaucoup plus gonflée et je ne comprenais pas d'où ça venait". Morgane, 22 ans, a reçu le 8 juin sa première dose du vaccin à ARN Messager de Moderna.

Lorsqu'elle commence à se plaindre de douleurs sur le haut de la poitrine et sur le côté, elle ne fait pas tout de suite le rapprochement avec la vaccination. "Quand j'ai appris que d'autres femmes avaient la même chose, j'ai réalisé que cette douleur était effectivement arrivée après le vaccin et j'ai commencé à faire le lien", ajoute la jeune femme.

A ce jour, l'autorité d'autorisation et de surveillance des produits thérapeutiques Swissmedic comptabilise près de 3000 annonces d'effets indésirables liés aux vaccins contre le Covid-19. Près de 70% de ces déclarations proviennent de femmes. "Les femmes ont plus d'effets secondaires à la suite d'un vaccin contre la Covid-19 que les hommes. Cette tendance a aussi été observée au Canada, au Royaume-Uni ou aux États-Unis, par exemple", confirme Swissmedic.

Inflammation provoquée par l'immunité

Près de deux semaines après sa première dose, l'effet secondaire de Morgane persiste encore. Bien qu'elle ne soit pas la seule femme à se plaindre d'une gêne au niveau de la poitrine après la vaccination, personne ne sait encore si cette douleur est totalement liée au vaccin.

"On pense que c'est probablement lié à une inflammation au niveau des ganglions. Le but de la vaccination est de booster l'immunité, qui peut créer une inflammation dans les tissus avoisinants, et engendrer ces douleurs au niveau du sein", explique Sindy Monnier, directrice du centre du sein à la Clinique des Grangettes (GE).

Le site d'injection se faisant au niveau du bras, une augmentation de la taille des ganglions sous le bras a pu être observée chez certaines patientes. "En raison de la proximité avec le sein, certaines personnes doivent probablement avoir une inflammation qui se ressent au niveau du sein et peut légèrement augmenter son volume", précise la gynécologue.

Cycle menstruel différent

Le métabolisme de la femme étant différent de celui de l'homme, il semblerait donc naturel de voir des effets secondaires différents. Ainsi, des effets ont été rapporté au niveau du cycle menstruel. Certaines patientes ont observé un cycle plus court, d'autres des règles plus abondantes et douloureuses.

La gynécologue tient à rassurer ces jeunes femmes en soulignant que ces effets sont transitoires et ne présente aucun impact négatif sur le moyen ou long terme.

Système immunitaire plus performant?

La raison d'une prépondérance des effets secondaires chez les femmes par rapport aux hommes n'est pas connue à ce jour. Mais le porte-parole de Swissmedic, Lukas Jaggi, avances plusieurs hypothèses: "L'une des raisons pourrait être que le système immunitaire des femmes semble être plus performant. Il a tendance à produire plus d'anticorps. Les femmes sont aussi plus susceptibles que les hommes à souffrir d'une maladie auto-immune."

Les spécialistes se montrent toutefois prudents. "Dans l'épidémiologie, il y a parfois des biais. Il faudrait voir par exemple s'il n'y a pas beaucoup plus de femmes qui ont été vaccinées que d'hommes", s'interroge Sindy Monnier.

Selon Lukas Jaggi, les femmes ont aussi tendance à consulter davantage si elles ont un problème de santé, engendrant ainsi davantage d'annonces d'effets indésirables que les hommes. "La prise de médicaments comme la pilule peut finalement jouer un rôle en relation avec les effets secondaires de tous les vaccins".

Christophe Ungar, Estelle Braconnier, Feriel Mestiri

Publié Modifié