Publié

Une éclipse solaire partielle a pu être observée au-dessus de l'hémisphère nord

L'éclipse solaire du 10 juin 2021 observée à New-York. [Justin Lane / EPA - KEYSTONE]
L'éclipse solaire du 10 juin 2021 observée à New-York. [Justin Lane / EPA - KEYSTONE]
Les habitants de l'hémisphère nord ont pu admirer jeudi dans le ciel, en se protégeant les yeux, une éclipse solaire partielle qui a parcouru une bande d'environ 500 kilomètres, courant du Canada à la Sibérie, en passant par l'Europe.

Au maximum de cette éclipse dite annulaire, la Lune s'est glissée lentement devant le Soleil, en laissant apparaître quelques instants un mince anneau lumineux derrière son disque noir.

Ce beau spectacle était réservé aux quelques habitants des latitudes les plus élevées, situées dans la bande de centralité du phénomène, au nord-ouest du Canada, à l'extrême-nord de la Russie et au nord-ouest du Groenland.

L'éclipse solaire vue depuis Pittsburgh, en Pennsylvanie. [Andrew Rush / Pittsburgh Post-Gazette via AP - KEYSTONE]L'éclipse solaire vue depuis Pittsburgh, en Pennsylvanie. [Andrew Rush / Pittsburgh Post-Gazette via AP - KEYSTONE]

Le phénomène était tout de même visible partiellement au-dessus de l'Amérique du Nord, d'une grande partie de l'Europe, ainsi qu'une partie du nord de l'Asie.

Il s'agit de la première éclipse annulaire de l'année 2021.

Ce phénomène astronomique arrive en période de nouvelle Lune, lorsque Terre, Lune et Soleil sont parfaitement alignés. Si le diamètre apparent de la Lune est inférieur à celui du Soleil, une partie de la couronne de feu reste visible.

>> Revoir le suivi en direct de l'éclipse réalisé par la NASA:

afp/iar

Publié