Modifié

Podcast - Dois-je avoir peur de mon "date" Tinder?

Dans le 19h30 du 2 mai, trois jeunes femmes témoignaient d’agressions subies par un homme rencontré sur Tinder. Quelle est la responsabilité des applications de rencontre? La sécurité des usagers et usagères est-elle assurée?

En 2016, une enquête faite par l'Agence nationale britannique du crime relevait une augmentation de 450% en 5 ans des agressions sexuelles physiques qui impliquent des applications de rencontre.

Depuis, les chiffres manquent. Une situation qui n'étonne pas Pauline Ferrari, journaliste indépendante, spécialiste des questions de genre, de société et sur les nouvelles technologies. "Il y a une difficulté à porter plainte. Du moment que la rencontre est en réel, on omet la rencontre initiale qui aurait pu être en ligne."

On a encore beaucoup de difficulté à savoir si la modération des signalements est faite par des personnes, des algorithmes ou des formules mathématiques.

Pauline Ferrari, journaliste indépendante

Contacté, Tinder assure protéger la sécurité de ses utilisateurs et utilisatrices en supprimant tout profil inapproprié qui aurait été signalé. Selon Pauline Ferrari, il s'agit surtout d'effets d'annonce. Les applications n'auraient aucun intérêt à dire qu'elles ne font rien. "On a encore beaucoup de difficulté à savoir si la modération des signalements est faite par des personnes, des algorithmes ou des formules mathématiques", souligne-t-elle.

>> Écouter l'épisode en entier:

Logo Le point J [RTS]RTS
Dois-je avoir peur de mon "date" Tinder? / Le Point J / 12 min. / le 6 mai 2021

>> Revoir l'enquête du 19h30:

Le document: rencontres en ligne, quand la séduction laisse place à l'agression [RTS]
Le document: rencontres en ligne, quand la séduction laisse place à l'agression / 19h30 / 4 min. / le 2 mai 2021

Gabriela Cabré et l'équipe du Point J

Publié Modifié