Modifié

Les élèves sportifs meilleurs en mathématiques et en grammaire, selon une étude

Les élèves qui ont un cœur et des poumons en pleine forme ont plus de chances d’avoir de meilleures notes.  
ljsphotography
Depositphotos [ljsphotography]
Faire du sport pour améliorer ses notes / CQFD / 9 min. / le 31 mars 2021
Les cours d'éducation physique à l'école sont loin d'être inutiles. Des chercheurs genevois et américains ont mis en évidence un lien entre la capacité cardiorespiratoire des élèves et leurs résultats dans les branches principales, mathématiques et français notamment.

Charles Hillman, professeur à l’Université Northeastern de Boston et coauteur de cette nouvelle étude, a suggéré dans des recherches précédentes l’existence d’un lien entre les capacités cardiorespiratoires des enfants et leurs résultats scolaires d’une part, et d’autre part entre les capacités cardiorespiratoires et les fonctions exécutives.

"Il y a trois fonctions exécutives principales", précise Marc Yangüez, chercheur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève et premier auteur de l’étude.

"La première est l’inhibition, soit notre capacité à inhiber des comportements ou pensées intrusives. La deuxième est la flexibilité cognitive, qui est notre aptitude à passer d’une tâche à l’autre avec le minimum de coût cognitif possible. La troisième est la mémoire de travail, c’est-à-dire notre faculté à maintenir ou manipuler de l’information en mémoire vive", ajoute le scientifique, cité mardi dans un communiqué de l'UNIGE.

193 élèves genevois testés

L’équipe s’est associée à huit établissements scolaires du canton de Genève, afin de faire passer des tests cognitifs et un test physique à 193 élèves âgés de 8 à 12 ans. Tout d’abord, les enfants ont effectué un "test-navette", soit des allers-retours entre deux lignes distantes de 20 mètres en respectant un rythme de plus en plus rapide.

"Combiné à la taille, au poids, à l’âge et au sexe, ce test nous permet d’évaluer les capacités cardiorespiratoires de l’enfant", relève Marc Yangüez.

Nous avons mis au point neuf tâches qui permettent d’évaluer les aptitudes des enfants dans les trois fonctions exécutives principales

Julien Chanal, chercheur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève  [Université de Genève]
Julien Chanal, chercheur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève

Et Julien Chanal, chercheur à la FPSE, d'ajouter: "A la suite de cela, nous avons mis au point neuf tâches qui permettent d’évaluer les aptitudes des enfants dans les trois fonctions exécutives principales et nous avons mesuré différents indicateurs tels que la précision et la vitesse de leurs réponses."

Par ailleurs, à la fin de l’année, les enseignants, avec l'accord des parents, ont transmis les notes des élèves sur les trois trimestres de l’année en mathématiques, français 1 (compréhension et expression de texte) et français 2 (grammaire, orthographe et vocabulaire).

Un lien indirect

En combinant les données obtenues, les psychologues ont constaté qu'il y avait un lien entre de bonnes capacités cardiorespiratoires et de bonnes notes en mathématiques et français 2.

"Le français 1 est sans doute moins directement concerné, car l’évaluation du texte et de la rédaction dépendent de facteurs plus subjectifs, ce qui est moins le cas des mathématiques ou de la grammaire, pour lesquelles les réponses justes ou fausses sont peu empreintes de subjectivité", précise Marc Yangüez.

La compréhension et l'expression de texte sont sans doute moins directement concernées, car l’évaluation du texte et de la rédaction dépendent de facteurs plus subjectifs

Marc Yangüez, chercheur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève.  [Université de Genève]
Marc Yangüez, chercheur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève

"En décomposant ces effets via un modèle statistique de médiation, nous avons établi que le lien entre la capacité cardiorespiratoire et les résultats scolaires était indirect. En fait, la capacité cardiorespiratoire est en lien avec de meilleures capacités exécutives, et ce sont bel et bien les capacités exécutives qui influent sur les résultats scolaires, plus particulièrement la flexibilité , cognitive", souligne Julien Chanal.

ats/vajo

Publié Modifié

Des résultats importants pour le planning scolaire

Les résultats de cette étude publiée dans la revue "Medicine & Science in Sport & Exercise" sont importants pour l’organisation du planning scolaire.

"On souligne l’importance de ne pas diminuer l’activité physique (et notamment les heures d’éducation physique) au profit d’autres matières, car cela pourrait finalement avoir un impact négatif sur le développement de l’enfant pris dans sa globalité", explique Marc Yangüez, chercheur à l’Université de Genève.

Cette étude met aussi à mal le fait de contraindre un enfant à étudier toujours plus à son bureau pour réussir à l’école, le privant d’exercice physique. Enfin, et ce d’autant plus en temps de pandémie, les psychologues genevois relèvent l’importance de ne pas priver les enfants de mouvement.