Modifié le 28 juin 2010 à 14:09

Le Journal de Genève renaît sur le web

Le Temps met les archives de son prédécesseur en ligne sur le web.
Le Temps met les archives de son prédécesseur en ligne sur le web. [DR]
La collection complète du Journal de Genève est désormais accessible gratuitement sur Internet. Dans le cadre de son 10e anniversaire, Le Temps a mis en ligne les deux millions d'articles composant les archives de feu le quotidien genevois.

Les internautes ont libre accès depuis jeudi aux

,
dont le corpus compte 172 années de parution (1826-1998) et 550'000
pages imprimées. Ils peuvent naviguer sur l'ensemble des contenus
(articles, images et annonces publicitaires), a annoncé Le Temps
dans un communiqué.

Une première romande

Pour la première fois en Suisse, la totalité des archives
historiques d'un quotidien francophone est numérisée, souligne le
quotidien. En Suisse alémanique, seule la Neue Zürcher Zeitung a
fait la démarche mais ses archives ne sont pas ouvertes au grand
public, a précisé Virginie Fortun, directrice du projet au
Temps.





Entreprise en 2006, cette opération a été réalisée en
collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse et la
Bibliothèque de Genève. Les deux institutions sont dépositaires aux
côtés du Temps des trois jeux d'archives encore complets du
journal.





Les deux bibliothèques ont aussi participé au financement du
projet aux côtés de mécènes. Le coût de l'entreprise s'est monté à
600'000 francs, soit environ un franc par page, a précisé Virginie
Fortun. La publicité devrait couvrir les frais de maintenance du
site.





ats/dk

Publié le 11 décembre 2008 à 16:52 - Modifié le 28 juin 2010 à 14:09

Un riche patrimoine mis à l'abri

La résistance des fichiers numériques étant bien supérieure à celle du papier, les conditions de consultation et de conservation du patrimoine écrit du Journal de Genève sont aujourd'hui assurées à long terme, se réjouit Le Temps.

Fondé par James Fazy, le Journal de Genève a considérablement façonné la Suisse sur le plan politique, économique, culturel et social. Il a été le témoin constant et souvent engagé de ce qui se passait dans le monde, à l'affût permanent du débat d'idées, rappelle le quotidien.

Le Temps continue la numérisation

Le Temps va continuer de numériser l'ensemble du patrimoine dont il est dépositaire, à savoir les archives de la Gazette de Lausanne et du Nouveau Quotidien. La digitalisation du quotidien vaudois a d'ailleurs déjà commencé, selon la directrice de projet.