Modifié

Un bébé porteur d'anticorps du coronavirus sans avoir été malade

Un bébé né à la maternité de l'Hôpital Triemli à Zurich. [Gaetan Bally - Keystone]
Un bébé naît à Singapour avec des anticorps contre le Covid-19 / Le 12h30 / 1 min. / le 30 novembre 2020
Une habitante de Singapour a transmis des anticorps du coronavirus à son bébé après avoir contracté la maladie en étant enceinte, rapporte lundi le journal Straits Times. Le bébé n'a pas été infecté mais a développé des anticorps.

Cet exemple montre une fois de plus que le virus et les anticorps peuvent passer de la mère à l'enfant. On estime que 5% des bébés dont la mère a été atteinte par le SARS-Cov-2 durant la grossesse, sont porteurs du virus à la naissance.

Et parmi eux, certains présentent également des anticorps, explique lundi dans le 12h30 David Baud, médecin-chef d'obstétrique au département "Femmes-mères-enfants" du CHUV. "On a été à Lausanne le tout premier hôpital au monde à identifier le virus dans le placenta. Maintenant, on est assez sûrs que dans un petit nombre de cas, le virus arrive même à passer jusqu'au bébé", détaille le spécialiste.

"Le virus va induire des anticorps chez la maman, comme tous les virus, comme celui de la grippe, comme tous les vaccins qu'on utilise pendant la grossesse. Certains de ces anticorps vont passer - de manière passive - par le placenta chez le bébé, et ainsi, à quelque part, le protéger."

Cette protection pourrait aussi passer de la mère à l'enfant avec la vaccination, et pourrait même se prolonger durant l'allaitement.

Protéger la mère durant la grossesse

C'est d'ailleurs une raison pour placer les femmes enceintes dans la catégorie des personnes prioritaires lorsqu'un vaccin sera disponible.

Le principal risque avec le Covid ne concerne pas le bébé à sa naissance, car on sait que l'infection ne dure pas longtemps chez les nouveaux-nés, mais plutôt la période de la grossesse.

Le principal argument pour vacciner les femmes enceintes est bien d'éviter des complications durant la grossesse, complications qui peuvent mettre en danger la vie de la maman et celle de son bébé.

Sophie Iselin/ebz

Publié Modifié