Modifié

SpaceX a réussi son premier vol opérationnel vers la station orbitale

Les astronautes de l'ISS accueillent leurs collègues, 17.11.2020. [NASA TV/AP/Keystone]
La capsule Dragon de SpaceX s'est arrimée à la station spatiale ISS / La Matinale / 20 sec. / le 17 novembre 2020
La capsule Dragon de SpaceX, transportant quatre astronautes, s'est arrimée dans la nuit de lundi à mardi à la Station spatiale internationale (ISS). Il s'agissait du premier vol opérationnel pour la société privée américaine.

La première phase de l'amarrage à l'ISS s'est achevée mardi à 05h01 (heure suisse), selon des images diffusées en direct sur internet par la NASA. La deuxième phase, ou "hard capture", a eu lieu quelques minutes plus tard.

La capsule, baptisée "Resilience", a été lancée lundi du centre spatial Kennedy par une fusée Falcon 9 de la firme privée SpaceX. Elle avait à son bord trois Américains et un Japonais, Michael Hopkins, Victor Glover, Shannon Walker et Soichi Noguchi. "C'est un grand jour pour les Etats-Unis d'Amérique et pour le Japon", a déclaré Jim Bridenstine, chef de l'agence spatiale américaine.

Les astronautes, qui rejoignent dans la station deux Russes et une Américaine, resteront six mois dans le laboratoire orbital filant autour de la Terre à 400 km au-dessus des océans.

>> Les images de la rencontre entre les astonautes:

nasa [RTS]
Les quatre astronautes de Space X rejoignent deux Russes et une Américaine dans la Station spatiale internationale / L'actu en vidéo / 57 sec. / le 17 novembre 2020

Deux autres vols habités en 2021

Ce premier vol opérationnel fait suite à la mission de démonstration réussie de mai à août, lors de laquelle deux astronautes américains ont été conduits vers l'ISS, puis ramenés sur terre sans encombre par SpaceX, première société privée à accomplir cette prouesse technologique.

Au total, SpaceX doit lancer deux autres vols habités en 2021 pour la NASA et quatre missions de ravitaillement cargo dans les 15 prochains mois. Une mission purement privée, via le partenaire Axiom Space, est également prévue à la fin 2021.

afp/oang

Publié Modifié

Échec de la mission européenne Vega

La fusée européenne Vega, qui devait mettre en orbite deux satellites pour le compte de l'Europe dans la nuit de lundi à mardi depuis Kourou en Guyane, a essuyé "une anomalie" dans sa "trajectoire", huit minutes après le décollage.

"La mission est perdue", a annoncé en direct Stéphane Israël, directeur d'Arianespace, la société qui opère les lancements.

Pour son deuxième lancement de l'année, Vega emportait SEOSAT-Ingenio, premier satellite espagnol d'observation de la Terre pour le compte de l'agence spatiale européenne (ESA).

Le petit lanceur européen devait aussi placer à environ 700 kilomètres d'altitude le microsatellite Taranis, pour le compte du centre national des études spatiales (CNES).

Vega avait déjà connu une défaillance à l'été 2019, qui avait entraîné sa destruction, par précaution. Il s'agissait de la 17e mission de Vega depuis la Guyane française.