Modifié le 28 juin 2010 à 14:13

Les voeux de Noël de la reine sur YouTube

Importance des relations entre les générations soulignée [Reuters]
Elizabeth II ne semble toujours pas prête à abdiquer [DR]
La reine Elizabeth II va diffuser ses traditionnels voeux de Noël sur YouTube, une première qui va se faire par le biais d'un canal royal spécialement créé sur la plate-forme d'hébergement de vidéos et consultable à partir de dimanche.

La vidéo devrait être visible le 25 décembre à partir de 15H00
GMT mais avant cette date, les internautes pourront visionner les
précédents messages de Noël de la Reine ainsi que des images
anciennes et contemporaines de la famille royale britannique.

Toucher le maximum de gens

Ce canal royal -

-
est doté d'une page d'accueil où l'on peut voir une photographie du
palais de Buckingham à Londres et de ses légendaires gardes en
habit d'apparat, tuniques rouges et chapeaux en fourrure
d'ours.





La reine "a toujours été consciente qu'il fallait toucher le
maximum de gens et s'adapter aux modes de communications le plus
adéquat", a déclaré un porte-parole de la famille royale. "Cela va
rendre ses voeux de Noël plus accessibles pour un jeune public et
pour l'étranger", a-t-il ajouté.





Le message télévisé, qui revient sur l'année écoulée, sera
également consultable sur le site .





afp/tac

Publié le 23 décembre 2007 à 15:10 - Modifié le 28 juin 2010 à 14:13

Le plus vieux monarque d'Angleterre

A 81 ans, Elizabeth II est devenue le 20 décembre le monarque le plus âgé à avoir jamais régné sur le royaume d'Angleterre. Elle a officiellement «détrôné» son aïeule Victoria, morte en 1901 à l'âge de 81 ans, sept mois et un jour.

Mais Elizabeth devra rester sur le trône jusqu'au 9 septembre 2015 pour dépasser son arrière-arrière-grand-mère qui a régné 64 ans.

Une éventualité qui ne surprendrait d'ailleurs personne ou presque au Royaume-Uni: la reine, qui semble avoir hérité de la santé de fer de sa mère la «Queen Mum», morte à 101 ans, ne paraît pas prête à ralentir son rythme de travail. Et même si elle délègue de plus en plus de responsabilités à son fils Charles, l'infatigable souveraine semble peu pressée d'abdiquer.

Depuis son couronnement en 1953, elle a vu défiler à Buckingham pas moins de 11 Premiers ministres, de Winston Churchill à Gordon Brown.