Publié

Commander des repas en ligne incite à dépenser plus

Les clients qui commandent à manger via internet payent davantage. [Ben Stansall - AFP]
Les clients qui commandent à manger via internet payent davantage / La Matinale / 1 min. / le 7 septembre 2020
Les clients qui commandent dans un fast food par voie numérique dépensent en moyenne 30% de plus que lorsqu'ils commandent en face à face, rapporte la NZZ am Sonntag. L'anonymat de la commande jouerait un rôle.

Le journal alémanique se base sur le constat effectué par l'entreprise zougoise Menu, spécialisée dans les systèmes de commande numérique dans le secteur de la restauration. Selon cette dernière, c'est la manière de commander, que ce soit via un écran tactile, un téléphone portable ou un ordinateur, qui incite à dépenser plus.

Devant un écran, les clients ne sont pas plus affamés, mais plus débridés. Les mécanismes de contrôle ne sont donc plus en vigueur, alors que la honte est un facteur très important lorsqu'on commande de la nourriture.

"Un jeu vidéo"

Cette explication n'est toutefois pas la seule, selon le journaliste Didier Pourquery. "On s'arrête devant ces beaux kiosques numériques et on prend un peu de temps à jouer avec le menu. Le fast food, le hamburger, c'est ce que j'appelle un simulacre de repas. C'est un jeu. Là, c'est pareil, c'est un peu un jeu vidéo. On rajoute des frites plus grosses, un peu plus de sauce", illustre-t-il.

"Le président de McDonald's avait dit que si les clients restaient plus longtemps à commander, ils commanderaient davantage. C'est exactement ce qui est en train de se passer. Le numérique ne fait pas forcément gagner du temps, mais maximise le chiffre d'affaires par client", relève l'auteur du livre "Une histoire de hamburger-frites".

ats/gma

Publié