Modifié le 14 février 2020 à 08:57

Facebook doit reporter le lancement européen de son service de rencontres

Conférence de présentation de la nouvelle app de rencontres de Facebook, en avril 2019 à San José en Californie.
Facebook rate le lancement de son service de rencontres pour la St-Valentin La Matinale / 1 min. / le 14 février 2020
Facebook a raté sa Saint-Valentin. Son service de rencontres en ligne Facebook dating aurait dû être lancé jeudi en Europe pour être opérationnel le jour de la fête des amoureux, si les autorités irlandaises n'avaient pas mis le holà à ce projet.

Facebook veut se faire une place sur le très lucratif marché des rencontres amoureuses.  Il a donc lancé son service Facebook dating dans une vingtaine de pays sur le continent américain et en Asie du Sud-Est depuis septembre dernier.

Son lancement en Europe devait se faire pour la Saint-Valentin. Sauf que la commission de la protection des données en Irlande - un pays dans lequel Facebook a installé son siège social européen - ne l'entend pas de cette oreille. Le régulateur estime que rien n'assure que ce nouveau cupidon numérique se plie aux standards européens sur la protection des données. Et c’est d’autant plus inquiétant qu’il s’agit de données sensibles.

Orientation sexuelle, etc.

"Il y a des données sensibles, dévoilant notamment l'orientation sexuelle, et une collecte de données à large échelle", explique Nicolas Capt, avocat spécialiste des nouvelles technologies. "Le traitement de ces données doit donc être considéré comme nécessitant des mesures particulières."

Sur ce point, Facebook s'est montré pour le moins nonchalant en se contentant d'informer les autorités de régulation de ce service une dizaine de jours seulement avant le lancement européen. Ce détachement administratif donne l'impression d'une volonté de passage en force, ce que l'Europe n'est pas prête à tolérer. L'amour devra donc attendre le feu vert de la commission irlandaise - dont le délai n'est pas fixé.

Katja Schaer/kkub

Publié le 14 février 2020 à 08:28 - Modifié le 14 février 2020 à 08:57