Modifié le 14 février 2020 à 10:59

L'évolution de l'épidémie de coronavirus reste difficile à prévoir

Coronavirus: le bilan des décès et des contaminations a bondi en Chine continentale. C'est lié à de nouvelles méthodes de calcul.
Coronavirus: le bilan des décès et des contaminations a bondi en Chine continentale. C'est lié à de nouvelles méthodes de calcul. 19h30 / 1 min. / le 13 février 2020
La Chine a annoncé jeudi plus de 15'000 contaminations supplémentaires par le coronavirus en raison d'une définition plus large des cas d'infection. L'Europe coordonne ses mesures alors que l'évolution de l'épidémie reste difficile à prévoir.

En début de semaine, de nombreux spécialistes spéculaient sur une potentielle stabilisation du nombre de cas de "Covid-19", nouveau nom donné au virus par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il n'en est rien. Jeudi, la Commission chinoise de la Santé a annoncé 15'152 nouveaux cas de contamination. Il s'agit de loin de la plus forte hausse journalière depuis le début de la crise en décembre.

Si cette augmentation s'explique par une nouvelle définition plus large des cas d'infection dans la province du Hubei, berceau de l'épidémie, elle prouve à quel point il est nécessaire d'être prudent sur le développement du virus, dont les experts redoutent une propagation en Inde et en Afrique subsaharienne.

A l'échelle mondiale, plus de 1300 individus sont morts du virus et 60'000 ont été contaminés, pour la plupart en Chine continentale, selon le décompte tenu par l'université Johns-Hopkins de Baltimore, aux Etats-Unis. Une trentaine de personnes ont été dépistées positives en Europe mais aucune n'est décédée.

>> Regarder Estelle Braconnier à propos du coronavirus: "On doit être prudent sur le développement du virus"

Estelle Braconnier s'exprime sur le coronavirus: "On doit être prudent sur le développement du virus".
19h30 - Publié le 13 février 2020
 

L'Union européenne s'organise

Les ministres européens de la Santé se sont réunis jeudi à Bruxelles pour mieux coordonner leurs efforts face à l'épidémie. Ils envisagent d'uniformiser leurs mesures en matière de quarantaines, de contrôles des passagers aux aéroports et de conseils aux voyageurs.

Les pays de l'Union européenne devront aussi se concerter pour éviter une pénurie dans l'approvisionnement de matériel médical, comme des masques, et de médicaments. La Chine est en effet le principal producteur des substances actives qui composent ces derniers.

>> Lire aussi: "Sortez-nous d'ici!", demandent des passagers en quarantaine au Japon

Aucun cas dépisté en Suisse

Pour l'heure, aucune infection n'a été détectée sur le territoire helvétique. Certaines personnes ont tout de même été placées en quarantaine à titre préventif, soit pour avoir voyagé en Chine, soit pour avoir été en contact avec une personne contaminée. C'est le cas d'un enfant qui est isolé chez lui dans le canton de Neuchâtel. 

>> Lire: Un enfant neuchâtelois placé en quarantaine en raison du coronavirus

Vingt-trois personnes ont notamment subi un test de dépistage négatif dans le canton de Vaud, d'après Eric Masserey, médecin cantonal adjoint. A l'échelle suisse, l'Office fédéral de la santé publique, suit de très près tous les situations liées au virus.

>> Regarder: Pour prévenir la propagation de l'épidémie de coronavirus, des écoles romandes contrôlent chaque jour la température de leurs élèves

Coronavirus: pour prévenir la propagation de l'épidémie, des écoles romandes contrôlent chaque jour la température de leurs élèves.
19h30 - Publié le 13 février 2020

Estelle Braconnier/kg

Publié le 13 février 2020 à 20:29 - Modifié le 14 février 2020 à 10:59