Modifié le 28 juin 2010 à 14:01

Google continue de tisser sa toile

Larry Page & Sergey Brin, les fondateurs.
Larry Page & Sergey Brin, les fondateurs. [Keystone]
Google étend encore ses activités en ligne. Larry Page, le cofondateur de l'entreprise californienne, annonce l'arrivée de Google Pack et de Google Video Store. Microsoft est dans la ligne de mire. Google Pack propose un ensemble de logiciels offrant une alternative aux produits estampillés Microsoft. Larry Page dévoile aussi une série de partenariats.

Avec son nouveau pack, Google s'offre les moyens de concurrencer
Microsoft. Gratuit et téléchargeable sur son site en attendant
d'être, demain peut-être, préinstallé sur les ordinateurs après
signature d'accords avec des fabriquants, le pack Google comprend
un ensemble de logiciels dont la vocation est de rendre les
ordinateurs plus faciles d'accès.





En clair, l'opération vise à inciter l'utilisateur à installer un
maximum d'applications Google, avec la promesse d'une utilisation
plus simple et plus performante. Sur la liste: Google Toolbar,
Picassa (image), Google Earth (cartographie), Google Desktop,
Google Talk, Google Screensaver Pack, ainsi qu'un certain nombre
d'autres utilitaires: Ad-Aware SE Personal, Adobe Reader 7,
GalleryPlayer HD Images, RealPlayer et Trillian et Norton antivirus
SE en version d'essai. Egalement proposé, en option: le navigateur
Firefox.

Télécharger un match de basket

A noter que la liste n'est pas tout à fait complète, il manque
au Google Pack un logiciel de bureautique. Mais ce nouveau produit
made by Google est déjà disponible.





Deuxième innovation, Google video store. Il s'agit là d'un service
payant de vente et de location de films, séries télévisées,
reportages et vidéos. Dans ce domaine, Google rejoint Apple et son
iTunes Music Store.





Pour l'heure, la date de lancement reste inconnue. Et ce sont les
Américains qui profiteront les premiers de ce service. Soit la
possibilité de télécharger à la demande certains programmes de la
chaîne CBS, 24 heures après leur diffusion, des clips Sony BMG ou
des contenus émanant de la ligue de basket NBA.

Le prix des vidéos

Joli coup pour Larry Page car le président du groupe de Media
CBS avait jusqu'alors refusé de vendre ses émissions (en France,
«Les Experts» et «Koh Lanta») sur la toile. En ce qui concerne les
prix, il faudra compter 1,99 dollar l'épisode et 3,95 dollars le
match de basket. L'offre, qui devrait s'enrichir quotidiennement,
compte déjà 3'000 programmes. Des prduits visibles sur la
PlayStation portable de Sony et l'iPod vidéo d'Apple.





Ce sont les fournisseurs de contenu qui fixeront le prix de leurs
offres et un pourcentage des revenus générés tombera dans leur
poche. Ce service de vidéo à la demande vient se greffer sur la
plate-forme Google Video Search, disponible depuis juin 2005, qui
met à disposition, gratuitement ou contre paiement, un certain
nombre de vidéos.

Publié le 24 octobre 2006 à 11:28 - Modifié le 28 juin 2010 à 14:01

Motorola dans le coup

- Google signe un partenariat avec Motorola, numéro deux mondial des fabricants de mobiles.

- Sur certains appareils, la recherche sur Google devrait être accessible via une "touche Google".

- La ligne de conduite de Google est simple et efficace: plutôt que de faire cavalier seul, il s'adjoint les services de firmes leaders sur leur marché, pour rendre inévitable le recours à ses services.