Modifié le 14 janvier 2020 à 12:50

Une machine redonne de l'espoir aux patients malades du foie

Percée médicale zurichoise: Une nouvelle technologie redonne de l'espoir aux malades du foie.
Percée médicale zurichoise: Une nouvelle technologie redonne de l'espoir aux malades du foie. 19h30 / 2 min. / le 13 janvier 2020
Des chercheurs zurichois ont développé une machine capable de soigner des foies humains et de les maintenir hors du corps pendant une semaine. Cette première mondiale redonne de l'espoir à des milliers de patients.

Greffer le foie d'un donneur décédé chez un patient malade est une véritable course contre la montre, l'organe ne pouvant être préservé que quelques heures hors du corps.

Fruit de quatre années de travail, un système inédit de perfusion contrôlé par des ordinateurs permet désormais d'étendre ce délai à sept jours. La machine réalise même la prouesse de régénérer des foies malades. "Nous pensons pouvoir sauver environ 30 patients supplémentaires par an", se réjouit Pierre-Alain Clavien, professeur de chirurgie à l'Université de Zurich, lundi dans le 19h30.

Actuellement, 207 personnes attendent une transplantation hépatique en Suisse, c'est presque trois fois plus que le nombre de foies de donneurs sains à disposition.

Une machine qui imite les fonctions du corps

Concrètement, la machine effectue artificiellement les diverses fonctions du corps humain: le foie du donneur est relié à une pompe, qui remplace le coeur, à un oxygénateur, qui remplace les poumons, et à un appareil de dialyse, qui remplace les reins. Enfin, des hormones assurent le travail du pancréas et de l'intestin.

Le système de perfusion remplace des fonctions du corps humains pour maintenir le foie.
Le système de perfusion remplace des fonctions du corps humains pour maintenir le foie. [Hôpital universitaire de Zurich. ]

Cette avancée majeure est aussi une nouvelle victoire de la recherche interdisciplinaire. "Nous avons réussi car tous, ingénieurs et médecins, avons étroitement collaboré. Chacun a amené son savoir-faire", explique de son côté Philipp Rudolf von Rohr, professeur d'ingénierie à l'EPFZ.

Le premier foie de donneur régénéré grâce à cette technique devrait être transplanté cette année. Si les patients réagissent positivement, cette machine pourrait bien révolutionner la chirurgie transplantatoire.

>> Ecouter aussi le sujet de l'émission CQFD

Le foie est un organe précieux et recherché dans le domaine des transplantations.
SectoR_2010 - Depositphotos
CQFD - Publié le 14 janvier 2020

>> Lire aussi: Des infections sévères menacent une personne transplantée sur deux en Suisse

Jean-Marc Heuberger/ani

Publié le 13 janvier 2020 à 20:44 - Modifié le 14 janvier 2020 à 12:50