Modifié

Sclérose en plaques: découverte zurichoise

Nouvel espoir pour les malades de la sclérose [Keystone]
Nouvel espoir pour les malades de la sclérose [Keystone]
Un groupe de chercheurs de l'Université de Zurich a découvert un nouveau type de thérapie contre la sclérose en plaques. Il consiste à modifier le système immunitaire pour reprogrammer les cellules malignes.

Normalement, le système immunitaire protège le corps des
infections et des influences nocives de l'environnement. Dans le
cas de la sclérose en plaques, le système immunitaire attaque des
structures dans le cerveau comme un corps étranger et provoque de
graves dommages.

Causes identifiées

L'équipe de recherche du professeur Burkhard Becher a réussi à
identifier l'année passée les cellules à l'origine de la maladie, a
indiqué dimanche l'Université de Zurich.

Cette découverte a permis aux chercheurs d'intervenir en
reprogrammant les cellules nocives sans réduire la fonction
protectrice du système immunitaire.

Cellules reprogrammées

La reprogrammation des cellules nocives permet de les modifier
de telle manière que le système immunitaire désorienté ne puisse
plus provoquer de dégâts dans le cerveau, explique le professeur
Becher, cité dans le communiqué. Ses conclusions sont publiées dans
la dernière édition de la revue spécialisée «Nature
Immunology».

Plus les formes de communication entre les cellules immunitaires
sont connues, plus on peut intervenir tôt de manière spécifique.
Cette façon de reprogrammer les cellules pourra vraisemblablement
être proposée à l'avenir comme stratégie thérapeutique pour les
personnes atteintes de sclérose en plaques, a dit le professeur
Becher.

ats/ruc

Publié Modifié

10 000 personnes touchées en Suisse

La sclérose en plaques, aussi appelée enzephalomyelitis disseminata, est une maladie chronique du système nerveux central.

Il s'agit de la deuxième maladie neurologique la plus fréquente à l'âge adulte.

Plus de 10 000 personnes sont atteintes de la SEP en Suisse, plus de 2,5 millions dans le monde. En Suisse, un nouveau cas de SEP est diagnostiqué chaque jour.

Les mécanismes de la sclérose en plaques

Le système immunitaire ne fonctionne plus normalement et attaque les structures de l'organisme au sein du système nerveux.

Des globules blancs agressent les tissus du cerveau et de la moelle épinière, occasionnant des foyers d'inflammation qui laissent des cicatrices (plaques) en disparaissant.

L'enveloppe des nerfs (myéline) et les fibres nerveuses sont endommagées, les influx nerveux ne sont dès lors plus que difficilement transmis, voire plus du tout.