Modifié

Le trou noir au centre de notre galaxie est devenu soudainement très brillant

Le trou noir Sagittarius A* se trouve au centre de notre galaxie, la Voie Lactée. [Galactic Center Group - Keck/UCLA]
Le trou noir au centre de notre galaxie est devenu soudainement très brillant / Le Journal horaire / 32 sec. / le 18 septembre 2019
Au centre de la Voie Lactée le trou noir supermassif du nom de Sagittarius A* est d'ordinaire plutôt calme et, donc, très peu visible. Mais le 13 mai dernier, sa luminosité est devenue 75 fois plus importante avant de revenir à des niveaux habituels. La raison de ce flash est mystérieuse.

Jamais Sagittarius A* (Sgr A*) n'avait été aussi lumineux depuis vingt-quatre ans qu'il est observé par les télescopes des scientifiques.

En fait, pas directement lui, le trou noir supermassif, mais les résidus de son gargantuesque "repas": ce qu'il a attiré vers lui a projeté cette incroyable luminosité en se réchauffant avant d'être complètement avalé. C'est ce que démontre une étude publiée dans The Astrophysical Journal Letters le 11 septembre.

>> Des images accélérées prises pendant deux heures et demie en mai 2019:

De la poussière d'étoile?

Une vue d'artiste représentant l'étoile S0-2 orbitant le trou noir Sagittarius A* de façon extrêmement proche. [Nicolle Fuller - National Science Foundation]Une vue d'artiste représentant l'étoile S0-2 orbitant le trou noir Sagittarius A* de façon extrêmement proche. [Nicolle Fuller - National Science Foundation]L'étoile S0-2 est passée le plus près de ce qu'elle n'a jamais été du trou noir; une partie de son gaz ou de sa poussière a peut-être été engloutie par Sagittarius A*, ce qui aurait causé ce puissant flash. Ce corps céleste est connu: il parcours une orbite elliptique autour de Sgr A* en l'espace de seize ans.

Mais les astrophysiciens de UCLA qui travaillent à l'Observatoire Keck d'Hawaï doivent encore étudier le phénomène de plus près pour en être certains.

Cela pourrait aussi être le signe d'une activité différente de Sagittarius A*: entrerait-il dans une nouvelle phase de sa vie?

Les scientifiques ont déjà analysé plus de 13'000 observations, prises durant 133 nuits depuis 2003 par le VLT du Chili et l'Observatoire Keck... et ce feux d'artifice était deux fois plus lumineux que la précédente observation la plus éblouissante.

>> Sagittarius A* est devenu si brillant qu'il a d'abord été pris pour l'étoile S0-2 par l'un des chercheurs:

Le gaz et la poussière de l'étoile S0-2 (à droite) seraient-ils à l'origine de la très grande brillance du trou noir Sagittarius A* (Sgr A*, en rouge)? S0-17 est une étoile en orbite dans la région. [(Do et al., arXiv, 2019) - Astrophysical Journal Letters]Le gaz et la poussière de l'étoile S0-2 (à droite) seraient-ils à l'origine de la très grande brillance du trou noir Sagittarius A* (Sgr A*, en rouge)? S0-17 est une étoile en orbite dans la région. [(Do et al., arXiv, 2019) - Astrophysical Journal Letters]

Les télescopes Spitzer, Chandra, Swift et ALMA – qui possèdent chacun des spécificités complémentaires – vont aussi bientôt fournir des données à analyser: eux aussi ont observé le centre de notre galaxie durant les derniers mois qui se sont écoulés.

Une vision du passé

Ce flash soudain est survenu il y a 26'000 ans... On le sait, car notre trou noir est à 26'000 années-lumière de notre Terre (1 année lumière = 9460 milliards de km).

Stéphanie Jaquet

Publié Modifié

Observatoire W. M. Keck, Maunakea, Hawaï