Modifié le 23 juillet 2019 à 16:42

Soixante ans de recherche de vie extraterrestre... et toujours rien

La quête d'une vie extraterrestre s'étend de la simple bactérie à un être d'intelligence supérieure.
Jusqu'à preuve du contraire, l'homme reste seul avec lui-même. [UpSide Television]
Cela fait presque 60 ans que le ciel est "mis sur écoute" dans l'espoir de percevoir une vie extraterrestre. Malgré la puissance des télescopes, les sondes envoyées dans l'espace et les milliards dépensés, l'homme reste seul avec lui-même, comme le constate le documentaire "Espace, l'odyssée du futur".

A l'occasion des 50 ans du premier pas sur la Lune, la RTS met à disposition le double documentaire "Espace, l'odyssée du futur", consacré à la vie extraterrestre. Si l'épisode 1 "Vivre dans l'espace" est dédié aux humains, l'épisode 2 "Seuls dans l'espace?" fait le point sur les aliens. "Ce sont des questions fondamentales. D'où vient-on, où va-t-on, quel est le sens de la vie ? Comment expliquer qu'on soit seuls ? Pourquoi nous ?", Thomas Pesquet, astronaute "Ce sont des questions fondamentales. D'où vient-on, où va-t-on, quel est le sens de la vie ? Comment expliquer qu'on soit seuls ? Pourquoi nous ?", Thomas Pesquet, astronaute [UpSide Television] Le sujet pourrait faire sourire les plus empiriques, mais comme le soulève le spationaute français Thomas Pesquet: en regardant les étoiles, les hommes se demandent toujours: "Sommes-nous seuls dans cet univers infini?".

Pour les scientifiques, il ne fait pas l'ombre d'un doute: il y a de la vie ailleurs. Des armées de physiciens s'activent d'ailleurs pour le prouver. Mais quelle forme a cette vie? Des êtres humanoïdes? Des crevettes avec une tête géante?

De l'espoir dans notre système solaire

La stratégie principale des chercheurs consiste à trouver une planète qui a connu un environnement similaire à celui de la Terre lorsque la vie y a fait son apparition. "Nous pensons que c'est l'association de petites molécules de carbone et d'eau à l'état liquide (…) qui va déclencher la vie", explique l'astrobiologiste Hervé Cottin. L'eau est abondante dans l'univers, mais sous forme de glace ou de vapeur. L'eau liquide est donc recherchée comme de l'or.

Curiosity est l'un des deux robots envoyés par la NASA sur la planète Mars qui va être totalement engloutie ces prochains jours par une tempête de poussière. Curiosity est l'un des deux robots envoyés par la NASA sur la planète Mars qui va être totalement engloutie ces prochains jours par une tempête de poussière. [EPA/NASA/JPL-Caltech - Keystone] Concernant notre système solaire, "on est extrêmement modeste. On ne parle que de la vie la plus simple qui soit, la bactérie", confie Francis Rocard, astrophysicien au CNES. Mars a eu les faveurs des scientifiques dès le XIXe siècle en raison de ses calottes polaires. Aujourd'hui, le mythe du petit Martien vert est mort. Néanmoins, une vie s'y est peut-être développée dans le passé. Tel un archéologue, le rover Curiosity passe actuellement au peigne fin la planète rouge, en attendant que des astronautes y soient envoyés, moyennant un voyage de 6 à 9 mois. "D'ici 20 ans, on va rapporter des échantillons de Mars", assure Francis Rocard. Si aucune preuve de vie n'est trouvée, "il faudra passer à autre chose, et ça mettra 20 ou 30 ans de plus".

Car les yeux sont déjà braqués sur d'autres planètes, comme Saturne, Jupiter et son satellite Europe, où des océans se cacheraient sous la glace. Il n'y a aucun apport d'énergie solaire, mais l'existence de créatures dans les abysses terriennes prouve que l'improbable peut être réalité.

Quelque part dans la Galaxie

Aussi gourmands que l'univers est vaste, les astrophysiciens cherchent une sœur jumelle de la Terre également hors de notre système solaire. Aidés de télescopes basés sur Terre (France, Chili, Hawaï) et dans l'espace (Corot, Hubble, Kepler), ils passent au crible les exoplanètes, qui seraient au moins 100 milliards juste dans notre galaxie. "De même que l'on peut parler de biodiversité sur Terre, il y a de la planétodiversité dans l'univers", estime Jean Schneider, astronome à Paris.

Les scientifiques cherchent une copie de notre Terre. Les scientifiques cherchent une copie de notre Terre. [UpSide Television] Certaines de ces planètes extrasolaires se trouvent dans une zone dite habitable, c'est-à-dire ni trop chaude, ni trop froide, à la bonne distance de leur étoile. L'étude de leur atmosphère doit permettre de déterminer la présence de vie. Et si cette méthode s'avère insuffisante, le voyage intersidéral pourra être envisagé. "Cela reste de la science-fiction et ça le restera durant des décennies ou des siècles", admet l'astronome Vincent Coudé du Foresto.

Quant à aller au-delà de notre galaxie, ce n'est même pas dans l'ordre du rêve, le voyage pour rejoindre la Proxima du Centaure, système planétaire le plus proche de nous, devant durer près de 80'000 ans, selon nos moyens actuels.

Entrer en contact avec une vie intelligente

Si la vie extraterrestre est possible, est-elle de forme humanoïde? Si la vie extraterrestre est possible, est-elle de forme humanoïde? [UpSide Television] A défaut de pouvoir rencontrer le 3e type, certains tentent d'entrer en communication avec lui, persuadés qu'une intelligence extraterrestre existe. C'est le cas de l'astronome américain Franke Drake, qui a consacré sa vie à percer le mystère. Dès 1960, il met "le ciel sur écoute" avec un radiotélescope, créant de facto le SETI(Search for Extra-Terrestrial Intelligence).

Puis il décide d'envoyer des messages. En 1972, il appose un dessin (voir image ci-dessous) sur la sonde Pioneer, le premier engin à voyager au-delà de Mars. En 1977, les sondes Voyager partent à l'assaut de l'univers avec un message de paix radio en 55 langues, entre autres. En 2008, c'est "Across the Universe", une chanson des Beatles, que la Nasa envoie à l'étoile polaire. "Personne n'a répondu jusqu'à maintenant, mais les étoiles sont à 400 années-lumière d'ici. Donc il faudra attendre 800 ans pour savoir si les Aliens aiment les Beatles", estime Seth Shostak, directeur de l'Institut SETI (institut de la Nasa consacré au SETI). Le message pictural qui accompagne la sonde Pioneer en 1972. Le message pictural qui accompagne la sonde Pioneer en 1972. [UpSide Television]

En 2007, les observations du SETI sont élargies au domaine optique grâce à l'Allen Telescope Array, dont le principal mécène est Paul Allen, cofondateur de Microsoft. Faute de succès, ce projet est aujourd'hui en hibernation.

Un mécénat à 100 millions de dollars

Après plusieurs années de disette financière, la recherche d'une vie intelligente prend un nouveau tournant le 20 juillet 2015, grâce au milliardaire et ex-physicien russe Yuri Milner, qui injecte 100 millions de dollars dans un nouveau programme: le Breakthrough Listen, qu'il confie au célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking, sous la supervision du SETI.

>> Lire: Stephen Hawking à la recherche d'une vie intelligente extraterrestre

Consacré à la découverte de signaux extraterrestres, ce programme ambitieux veut "scanner" des milliards d'étoiles, autrement dit écouter des milliards de fréquences radio simultanément. Nettement mieux financés, les radiotélescopes américains et australiens sollicités peuvent désormais récupérer en une journée ce qui était collecté jusqu'ici en un an. Le Green Bank Telescope (Virginie) a par exemple pour mission de capter les signaux artificiels à larges bandes qui pourraient provenir des exoplanètes trouvées par le télescope Kepler. Le radiotélescope du Green Bank, un rôle de premier plan dans le SETI. Le radiotélescope du Green Bank, un rôle de premier plan dans le SETI. [UpSide Television]

L'observatoire Lick (Californie) est lui destiné à détecter des impulsions infrarouges. Pour l'instant, aucun signal laser n'a été repéré dans l'espace.

Quant aux messages sonores, ils se poursuivent. En 2017 et 2018, un code binaire contenant un tutoriel scientifique et une trentaine de chansons a été émis par le SETI depuis la Norvège en direction de l'exoplanète GJ 273b, située à 12 années-lumière de nous. La réponse à ce "Sonar Calling" pourrait donc intervenir dans 25 ans seulement. En tout, ce ne sont pas moins de 32 messages qui vogueraient dans l'univers actuellement.

Et après?

Ces divers messages envoyés par l'humain suscitent l'interrogation, voire l'énervement. Certaines voix accusent en effet la division Messages du SETI (Meti) de jouer avec le feu. Et si les aliens se méprenaient sur nos attentions? Ou que tout simplement ils souhaitaient nous détruire sans raison?

Par ailleurs, si un signal extraterrestre venait à être perçu un jour, parviendra-t-on à le traduire? Et quelle réponse lui apportera-t-on? Les Nations unies auraient déjà établi des plans de secours. Mais sont-ils adaptés?

Si jamais on capte un signal, les réjouissances ne feront que commencer. (…) Comment communique-t-on entre différentes espèces extraterrestres ? C’est vraiment compliqué.

Shelley Wright, astrophysicienne américaine

Quoi qu'il en soit, l'humain doit accepter l'attente. "C'est une très longue échelle de temps pour communiquer sur des distances interstellaires. Nous espérons que l'humanité sera là très longtemps et nous espérons aussi que d'autres espèces extraterrestres seront là longtemps", conclut Shelley Wright.

>> "Espace, l'odyssée du futur" (2016), d'Alexandra Ranz avec l'astronaute Thomas Pesquet. Diffusé le samedi 20 juillet 2019 sur RTS 2, le documentaire est à voir ci-dessus et dans RTS play jusqu'au 19 août.

>> Voir l'épisode 1 "Vivre dans l'espace":

Espace, l'odyssée du futur: vivre dans l'espace 1/2 

>>  Se plonger dans le grand dossier RTSdécouverte sur la Lune

>> Accéder à tous les documentaires diffusés par la RTS

Caroline Briner

Publié le 21 juillet 2019 à 17:38 - Modifié le 23 juillet 2019 à 16:42

Brève histoire de la recherche d'extraterrestres

XVIIe siècle: dans la foulée de la naissance de l'héliocentrisme issu des travaux de Copernic, des savants commencent à envisager de la vie sur les autres planètes.
XIXe siècle: les scientifiques se tournent vers Mars, dont les formes géologiques sont interprétées comme des canaux d'irrigation partant des calottes polaires. Le mythe du Martien est né.
Années 1960: survols de Mars par les USA et l'URSS. Début du SETI.
1969: Premiers pas sur la Lune. Pas de vie observée sur place ni dans les échantillons récoltés.
Années 1970: premiers atterrissages sur Mars par les USA et l'URSS. Divers messages visuels et sonores sont envoyés à d'éventuels extraterrestres, toujours par les USA et l'URSS.
1976-1982: le programme Viking de la Nasa vise à détecter de la vie sur Mars, sans succès.
1983 - 1993: la Nasa abrite une équipe de recherche extraterrestre SETI. Le Congrès américain met finalement fin à "cette dépense inutile".
1995: les astrophysiciens romands Michel Mayor et Didier Queloz identifient une exoplanète, une première mondiale.
2012 – aujourd'hui: le rover Curiosity doit détecter les traces d'une vie ancienne sur Mars, tel un archéologue.
2015: lancement du programme mammouth Breakthrough Listen piloté par le SETI.
2021: lancement prévu du télescope spatial de la Nasa James-Webb
2024:mission humaine sur la Lune prévue par la Nasa
2026: lancement prévu du télescope spatial européen PLATO