Modifié

Wikipédia veut empêcher les dérives

Wikipédia a été ébranlée par la diffusion de plusieurs fausses informations. [Keystone]
Wikipédia a été ébranlée par la diffusion de plusieurs fausses informations. [Keystone]
L'encyclopédie en ligne Wikipédia est en train de tester un logiciel qui pourrait lui permettre d'empêcher les changements dans les articles écrits en anglais sur des personnes en vie, tant que ceux-ci n'auront pas été vérifiés et validés.

Cette procédure, nommée " flagged revisions " ("révisions contrôlées"),
permettrait ainsi que les modifications soumises par des
internautes soient validées par des rédacteurs expérimentés.

Wikipédia avait annoncé fin janvier envisager de durcir les
règles de publication de ses articles après la diffusion sur son
site de fausses informations rapportant la mort de deux sénateurs
américains, dont celle de Ted Kennedy, décédé mardi.

"Nous allons bientôt mettre en place le logiciel", a indiqué
mercredi un porte-parole de Wikipédia, Jay Walsh. "Nous sommes en
train de le tester", a-t-il ajouté. Dans la version en allemand de
l'encyclopédie, toutes les modifications apportées aux articles par
les internautes sont déjà vérifiées et validées par des rédacteurs
expérimentés.

L'esprit de Wikipédia bafoué?

Le logiciel testé est censé empêcher les modifications visant
notamment à souiller la réputation d'hommes politiques, célébrités
ou sportifs. "L'expérience montre que la plupart des personnes qui
ont de mauvaises intentions sont à la recherche d'une satisfaction
immédiate", a expliqué Jay Walsh.

Toutefois, certains estiment qu'il va remettre en question le
principe fondateur de l'encyclopédie. Créé il y a huit ans,
Wikipédia se targue en effet d'offrir la possibilité à toute
personne connectée à internet d'écrire ou d'éditer librement des
articles.

"Ceci ne remet pas en question l'esprit démocratique de
Wikipédia", a assuré Jay Walsh. Mais "nous pensons qu'il est très
important de prendre nos responsabilités", a-t-il ajouté.
L'encyclopédie accueille au total quelque 13 millions d'articles en
260 langues. Elle est l'un des sites les plus visités avec 65
millions de visiteurs par mois.

afp/dk

Publié Modifié