Publié le 25 février 2019 à 21:36

Youtube, le nouvel outil pour sensibiliser les jeunes à la littérature

Les codes des youtubeurs à l'école: le booktube est une manière de rendre compte d'un livre dans une séquence vidéo. Reportage.
Les codes des youtubeurs à l'école: le booktube est une manière de rendre compte d'un livre dans une séquence vidéo. Reportage. 19h30 / 2 min. / le 25 février 2019
Utiliser les codes d’internet pour intéresser les jeunes à la littérature, voilà le pari que font de plus en plus d’enseignants romands. Le "Booktube" a fait son entrée dans les classes avec succès.

Le mot "Booktube" vient de la contraction des mots "Book" (livre en anglais) et YouTube. Il s’agit de courtes critiques littéraires filmées destinées à être diffusées sur internet. Cette activité fait son entrée dans les classes romandes où les enseignants cherchent des moyens pour dynamiser les cours de français.

Ces deux dernières années, la HEP Vaud a formé environ 120 enseignants à la pratique du "Booktube". Afin d’inciter les établissements scolaires à franchir le pas, elle organise aussi le concours Booktubers, dont la remise des prix aura lieu au Salon du livre de Genève.

"Le Booktube permet de diversifier les activités liées à l’enseignement de la lecture et de la littérature en faisant des ponts entre la culture adolescente et l’école", explique Vanessa Depallens, responsable du concours, lundi dans le 19h30.

Travailler l’expression orale

Écrire son texte, le répéter, se filmer, faire du montage: le "Booktube" permet aux élèves de travailler des compétences variées. La pratique de l’expression orale et du texte argumentatif sont notamment mises en avant avec cette activité.

Sophie Dunant, qui a tenté le "Booktube" avec sa classe de 9H à Genolier, dans le canton de Vaud, se dit très satisfaite par son expérience: "Je conseille à mes collègues d’essayer! On a peut-être moins la maîtrise comme enseignant, mais c’est un beau travail de collaboration qui valorise les élèves."

En Suisse romande, le "Booktube" séduit toujours davantage dans les écoles. La HEP Valais par exemple a elle aussi franchi le pas et propose des formations continues à ses enseignants.

Andrea Gringeri

Publié le 25 février 2019 à 21:36