Modifié le 19 février 2019 à 22:21

Un laboratoire sur le Léman pour saisir les changements climatiques

LéXPLORE, une plateforme pour explorer le lac Léman
Une plateforme pour explorer le Leman L'actu en vidéo / 1 min. / le 19 février 2019
L'installation d'une plateforme flottante de 100m2 au large de Pully devrait permettre aux scientifiques de percer les mystères du Léman et des lacs. Quatre institutions suisses travaillent sur le projet.

Le vaisseau blanc conçu par les universités de Lausanne et de Genève, l’EPFL et l’Institut Suisse des sciences et technologies de l’eau est installé pour 10 ans. LéXPLORE, c'est son nom, hébergera des outils de mesure au top de la technologie pour collecter des données sur l'écosystème du lac. Très sensibles aux modifications du sol et au climat, leur état peut annoncer les grands changements environnementaux, au-delà des frontières nationales.  

Mardi matin, la dernière des quatre ancres était jetée. "On va pouvoir avoir une vue générale et mesurer en continu, sans devoir sortir en bateau lorsqu'il y a une tempête", a expliqué Natacha Tofield-Pasche, Cheffe du projet (EPFL). L'équipe espère également comprendre par quel mécanisme le Léman émet des gaz à effet de serre.

Unique au monde

Unique au monde, ce laboratoire sur eau a coûté un million de francs. "L'infrastructure sert à comprendre des processus qui ont lieu ailleurs, donc c'est un laboratoire qui a vocation à devenir un hôtel à projets", a ajouté Marie-Elodie Perga, professeure associée à la faculté des Géosciences et de l'environnement (UNIL).

La plateforme se veut ouverte à tout scientifique. Non seulement LéXPLORE accueillera potentiellement les recherches de physiciens, chimistes et biologistes du monde entier, mais permettra aussi aux étudiants de travailler sur les problématiques environnementales.

>> Voir le reportage du 19h30:

Une plateforme scientifique sur le LacLéman permet d'analyser les effets du changement climatique.
19h30 - Publié le 19 février 2019

Théo Jeannet/ani

Publié le 19 février 2019 à 20:49 - Modifié le 19 février 2019 à 22:21