Modifié le 03 février 2019 à 10:43

La e-cigarette plus efficace que les substituts pour arrêter de fumer

La cigarette électronique plus efficace que les substituts pour arrêter de fumer
La cigarette électronique plus efficace que les substituts pour arrêter de fumer 19h30 / 1 min. / le 31 janvier 2019
La cigarette électronique de deuxième génération est plus efficace que les substituts de nicotine pour arrêter de fumer, selon une étude britannique. Les chercheurs appellent toutefois à la prudence.

Selon cette étude publiée dans le New England Journal of Medicine, qui portait sur 800 fumeurs, le taux d'abstinence pendant un an était de 18% avec la e-cigarette, soit deux fois plus qu'avec les patchs et autres substituts (9,9%).

Mais les chercheurs appellent à la prudence dans l'interprétation des résultats et déplorent l'absence de données sur les effets à long terme de l'e-cigarette: "Ce ne sont pas des produits à risque zéro, c'est une stratégie de réduction des risques, les mêmes stratégies ont été adoptées pour les drogues illicites en Suisse. L'e-cigarette est un produit qui réduit nettement les risques par rapport aux produits qui brûlent le tabac", a expliqué Jean-François Etter, professeur en santé publique à l'UNIGE, dans le 19h30.

L'e-cigarette, bientôt remboursée?

En Suisse, seuls les substituts de la nicotine, comme les patchs, peuvent être prescrits par le médecin et remboursés par l'assurance maladie. "On peut imaginer dans un avenir proche que certains produits de la cigarette électronique seront enregistrés et vendus en tant que médicament et pourront être prescrits et éventuellement remboursés", a encore déclaré Jean-François Etter.

Aurélie Coulon/Gaspard Kühn/lan

Publié le 03 février 2019 à 08:12 - Modifié le 03 février 2019 à 10:43