Modifié le 28 janvier 2019 à 07:34

Obésité, sous-alimentation, climat: trois maux pour une même menace

Des citoyens chinois d'humeur apparemment morose, le 26 novembre 2018, lors d'un pic de pollution de l'air à Pékin.
Obésité, sous-alimentation, climat: trois maux pour une même menace Le Journal horaire / 1 min. / le 28 janvier 2019
Obésité, sous-alimentation et changement climatique sont les trois facettes d'une même menace pour l'humanité, assurent lundi des spécialistes qui pointent du doigt les multinationales de l'alimentation. Ils appellent à les encadrer comme l'ont été celles du tabac.

Ces trois maux "ont des moteurs communs", selon ces experts: "de puissants intérêts commerciaux, une réponse politique insuffisante et un manque de mobilisation de la société civile". Par conséquent, les solutions doivent, elles aussi, être communes, estiment ces spécialistes, réunis en collectif par The Lancet. La prestigieuse revue médicale britannique a publié lundi le rapport de ces 43 experts de 14 pays.

Des phénomènes qui interagissent

"Ces trois phénomènes interagissent. Le système alimentaire est non seulement responsable des pandémies d'obésité et de dénutrition, mais génère aussi 25 à 30% des émissions de gaz à effet de serre", assurent les spécialistes, qui pointent en particulier "l'élevage de bétail".

Autre interaction: "Nos systèmes de transport dominés par la voiture favorisent un mode de vie sédentaire [avec trop peu d'activité physique, ndlr] tout en générant de 14 à 25% des émissions de gaz à effet de serre".

Selon ce rapport, le système de production alimentaire (basé sur des "multinationales de la nourriture et de la boisson focalisées sur les profits"), les politiques agricoles, les modes de transport et l'urbanisation sont donc les différents maillons d'une même chaîne, qui étrangle l'humanité et la planète.

ats/dbb

Publié le 28 janvier 2019 à 05:38 - Modifié le 28 janvier 2019 à 07:34

Trois menaces pour l'humanité

Selon l'Organisation mondiale de la santé, 1,9 milliard d'adultes dans le monde sont en surpoids, dont 650 millions sont obèses, ce qui est un facteur de risque pour le diabète, les maladies cardio-vasculaires et le cancer.

Toujours selon l'OMS, 800 millions de personnes souffrent de la faim, dans le monde, parmi lesquelles 156 millions d’enfants de moins de cinq ans atteints d’un retard de croissance parce qu’ils sont chroniquement dénutris, et 50 millions d’enfants dont la vie est menacée par la malnutrition aiguë.

Enfin, les changements climatiques devraient causer 250'000 décès supplémentaires, par an, entre 2030 et 2050 en raison d'une augmentation des cas de paludisme et de dengue, mais aussi de l'asthme et des allergies, ainsi que la multiplication des sécheresses, des inondations et des vagues de chaleur.