Modifié

La dernière éclipse totale de Lune avant mai 2022 a lieu tôt lundi

Derniere eclipse de lune avant 2022 en europe [RTS]
Dernière éclipse de lune avant 2022 en Europe / L'actu en vidéo / 43 sec. / le 21 janvier 2019
Six mois après la plus longue éclipse lunaire du XXIe siècle, notre satellite jouera à cache-cache dans l'ombre de la Terre dans la nuit de dimanche à lundi. Il faudra attendre trois ans avant de pouvoir à nouveau observer une éclipse lunaire totale.

Les habitants des Amériques, d'une grande partie de l'Europe et d'Afrique de l'Ouest pourront observer une éclipse totale de Lune dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 janvier. La prochaine n'aura lieu que le 16 mai 2022. Entretemps, des éclipses lunaires partielles seront tout de même observables.

Le phénomène se produira à la fin de la nuit, peu avant le lever du Soleil. L'est de l'Europe et de l'Afrique en verront moins en raison du lever du jour.

Il faudra se lever tôt

En Suisse, les amateurs d'astronomie devront se lever tôt. La pleine Lune commencera de passer dans l'ombre de la Terre à 4h33 et sera complètement cachée à 5h41. Puis elle sortira petit à petit de l'obscurité, dès 6h43, et s'en échappera complètement à 7h51.

Pendant la première heure, notre satellite sera doucement "mangé" par la gauche. L'éclipse sera totale pendant une heure à partir de 5h41, selon les tableaux horaires fournis par la NASA. La phase totale de l'éclipse sera environ trois quart d'heure plus courte que celle de la grande éclipse de juillet 2018, qui restera la plus longue du XXIe siècle.

>> Admirer les plus belles photos de l'éclipse de Lune du 27 juillet 2018, en Suisse et dans le monde

En raison de la météo, les chances d'apercevoir le satellite de la Terre seront meilleures au Tessin et en Valais. Au moment de l'éclipse complète, la Lune sera déjà relativement basse à l'horizon.

Une teinte rouge-orangé

Phases d'occultation successives de la Lune à Hamois, Belgique. [Luc Viatour - Creative Commons, Wikimedia]Phases d'occultation successives de la Lune à Hamois, Belgique. [Luc Viatour - Creative Commons, Wikimedia]Pendant l'éclipse totale, la Lune ne sera pas invisible: elle sera rouge, comme lors de toutes les éclipses totales. Cette teinte sera due au fait que les rayons du Soleil ne l'atteindront plus directement. A la place, une petite partie des rayons rouges seront filtrés par l'atmosphère terrestre et réfractés vers la Lune; les rayons bleus, eux, divergeront vers l'extérieur.

C'est le même phénomène qui colore en rouge les levers et couchers du Soleil vus depuis la Terre.

Les passionnés d'astronomie pourront comparer les infimes variations de la teinte rouge-orangé de la Lune: "Tout dépend de ce qu'il y a dans l'atmosphère", explique Bruce Betts, scientifique en chef de la Planetary Society, une organisation astronomique américaine. "Tout comme les couchers de Soleil changent de couleur d'un jour à l'autre, les éclipses varient en fonction des particules dans l'atmosphère, ou s'il y a une éruption volcanique, par exemple".

La mécanique d'une éclipse lunaire

Des éclipses totales de Lune peuvent arriver deux voire trois fois par an. Un phénomène qui est visible par tout un hémisphère terrestres – contrairement aux éclipses de soleil qui ne sont vues que sur une fine bande sur la Terre. Elles correspondent à un concours de circonstances rare: il faut que la Terre se situe exactement entre le Soleil et la Lune.

L'éclipse commence lorsque la Lune pénètre dans la pénombre (Penumbra) de la Terre. Elle est totale lorsque notre satellite entre dans le cône d'ombre (Umbra) de notre planète. Schéma pas à l'échelle (not to scale). [NASA]L'éclipse commence lorsque la Lune pénètre dans la pénombre (Penumbra) de la Terre. Elle est totale lorsque notre satellite entre dans le cône d'ombre (Umbra) de notre planète. Schéma pas à l'échelle (not to scale). [NASA]

La Lune commence par entrer dans la pénombre de la Terre: elle s'obscurcit petit à petit avant d'entrer dans le cône d'ombre de notre Planète, où elle ne reçoit plus aucune lumière solaire directe. Cette phase-ci durera environ une heure.

Aucun télescope n'est nécessaire pour observer l'éclipse. Pour voir les cratères de la Lune, une simple paire de jumelles suffit. Et là, pas besoin non plus de lunettes filtrantes spéciales, comme lors d'une éclipse du Soleil.

Stéphanie Jaquet et les agences

Publié Modifié